PARTAGER
L’ancien ministre et actuel président du CESE, le Conseil Économique, Social et Environnemental, Nizar Baraka, est officiellement en lice pour succéder à Hamid Chabat, quasiment assuré de prendre la porte de sortie après un mandat calamiteux et d’innombrables fautes de gestion sans parler des énormes pertes enregistrées par cette formation lors des dernières et différentes consultations électorales. Mais Hamid Chabat ne compte pas partir les mains vides et la tête basse et garde des cartes pour gâcher le déroulement du congrès extraordinaire du week-end prochain à Rabat. Sans soutien au sein du comité exécutif du parti le futur ex numéro 1 s’est coupé de tout et se retrouve seul avant de remettre les clés.
Nizar Baraka part fort, en revanche, du soutien précieux de son beau-père, ancien chef du gouvernement et ancien numéro 1 de la formation qui pourra lui montrer le moyen le plus court et le plus rapide pour grimper au sommet en politique et qui l’aidera, le moment voulu, comment redorer le blason de l’Istiqlal afin de suivre la même voix que lui, à savoir devenir chef de gouvernement, un rêve dont il ne se cache pas en aparté. Homme discret et de consensus et une fois aux commandes,l’on peut parier que NIzar Baraka ne fera pas de vagues comme son prédécesseur et ne renouvellera pas les frasques de Chabat dont lui seul a le secret.
Par Jalil Nouri

Commentaires