PARTAGER

L’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen) vient d’annoncer le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la réalisation de la première phase Noor Midelt. Dernier délai pour souscrire: 1er février 2016, 10 heures.

L’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen)  vient d’annoncer  le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour  la réalisation de la première phase Noor Midelt. Dernier délai pour souscrire, le 1er février 2016 à 10 heures du matin.

Parallèlement aux projets lancés à Ouarzazate, Laayoune et Boujdour, Masen  entame le développement de la première phase du complexe solaire Noor Midelt  (« NoorM I »). C’est ce que précise un communiqué de l’Agence.

Dans ce cadre, il est prévu que cette phase comprenne une ou plusieurs  centrales de technologie hybride, combinant CSP (thermo-solaire) et PV  (photovoltaïque), d’une puissance installée autour de 400 MW par centrale,  souligne Masen.

Et de préciser qu’il est prévu que les projets NOOR Midelt soient déployés  sous le schéma IPP (production indépendante d’électricité) dont les  développeurs seront sélectionnés à travers un appel d’offres international en  plusieurs étapes, portant sur la conception, le financement, la construction,  l’exploitation et la maintenance desdites centrales.

L’ambition rehaussée du Maroc porte la part des énergies renouvelables à 52  pc de la puissance installée à horizon 2030, positionnant le Royaume à  l’avant-garde de la lutte contre le changement climatique.

Pour répondre à cette ambition, un pilotage intégré, centralisé et  homogénéisé de l’ensemble des projets d’énergies renouvelables  tant solaires,  qu’éoliens ou hydrauliques a été confié à Masen, en synergie avec l’ONEE.

Le réseau multi-sites de centrales solaires multi-technologies Noor, devra  produire une capacité minimum de 2000 MW d’ici 2020.

Commentaires