Nouveau gouvernement appelé : Faire du Maroc le fleuron de la renaissance...

Nouveau gouvernement appelé : Faire du Maroc le fleuron de la renaissance arabe

139
0
PARTAGER

«Si le nouveau gouvernement engage les réformes nécessaires pour lutter contre l’analphabétisme, qui concerne un tiers de la population, et relancer l’économie nationale, ralentie par la crise, le Maroc pourrait prendre de l’avance sur ses voisins. Et devenir le fleuron de la renaissance arabe», écrit le quotidien économique dans son éditorial, sous le titre «l’exception marocaine».

L’éditorialiste Yves Thréard considère que dans un contexte «tourmenté», marqué par les révolutions arabes, le Maroc a pu «se distinguer» par rapport aux autres pays de la région, grâce à la capacité préventive et anticipative de S.M. le Roi en lançant des réformes institutionnelles «garantissant des élections libres et de futurs gouvernements indépendants».

«Un exemple qui pourrait servir de modèle» pour les autres pays arabes, écrit le journaliste.

A l’instar du ‘Figaro’, d’autres titres de la presse française continuent de commenter le scrutin législatif de vendredi dernier, saluant notamment «le bon déroulement» de ces élections, marquées par le triomphe du Parti justice et développement (PJD), une première dans l’histoire de cette formation qui a su s’imposer grâce à «un programme de proximité» avec le citoyen.

«Après le référendum constitutionnel de juillet, le bon déroulement des élections législatives a permis au pays de gagner le pari de la stabilité voulue par S.M. le Roi Mohammed VI, qui s’est engagé dans une politique de réformes en douceur», écrit le quotidien ‘France Soir’».

Alors que les tractations vont être engagées autour du PJD pour la formation du nouveau gouvernement, le Premier ministre devant être issu du parti arrivé en tête, selon la nouvelle constitution, les journaux français ont mis l’accent sur les défis de la nouvelle équipe gouvernementale, notamment en ce qui concerne la problématique du chômage des jeunes.

Une préoccupation qui a été d’ailleurs au cœur du programme de campagne du PJD, aux côtés des thématiques de la lutte contre la corruption, de la réforme de la justice, de l’enseignement ou encore de la santé, fait remarquer ‘Libération’.

«Le PJD a joué sur la proximité avec le citoyen en utilisant un langage simple et rassurant. Il tire sa légitimité de son implication dans les réseaux associatifs d’aide aux plus démunis», explique Haoues Seniguer, enseignant à l’institut d’études politiques de Lyon, cité par le journal français.

«La Tribune» insiste, quant à lui, sur la nécessité de remettre sur pied l’économie marocaine dont les secteurs clés, le textile et le tourisme en l’occurrence, n’ont pas échappé aux effets de la crise économique mondiale, accentués par la hausse des prix de l’énergie.

 

MAP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires