PARTAGER

Avec l’installation ce mardi14 juin 2O16 du Conseil Supérieur de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, le Maroc s’installe définitivement dans une dynamique positive de rapprochement en faisant de la ville de Fes, déjà berceau des mouvements des tidjanes africains, le phare de la coopération religieuse pour une meilleure compréhension et un nouveau rayonnement de l’Islam à travers non seulement le continent africain mais à travers la planète entière.

Seul pays africain à assurer la formation des imams et des oulémas avec une prise en charge totale, le Maroc tient à tracer la voie devant la communauté internationale pour donner une image de pionnier dans la noble mission qu’il s’est assigné depuis plusieurs années, de propager et défendre les valeurs d’un islam tolérant, ouvert, pacifique et solidaire, un islam des lumières et non pas de l’obscurantisme comme certains tentent, de plus en plus, de le faire passer en le ternissant dans le sang et la violence.

Cette mission menée actuellement selon les orientations du Commandeur des Croyants, a trouvé des oreilles attentives auprès de plusieurs états africains désireux d’envoyer leurs imams et oulémas pour des stages de formation dans le royaume, une expérience unique sur le continent qui a donné ses fruits et dont le royaume peut tirer une légitime fierté.

 

Par Jalil Nouri

Commentaires