Nouveau programme pour soutenir la presse écrite

Nouveau programme pour soutenir la presse écrite

557
0
PARTAGER
Le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, annonce l’entrée en vigueur du nouveau contrat programme pour le soutien de la presse écrite pour les cinq années à venir.

L’annonce a été faite, lundi à Rabat, lors de la réunion de la Commission Paritaire de la Presse Ecrite (CPPE).

Ce contrat-programme vise à soutenir les efforts de l’entreprise de presse afin de lui permettre de relever les défis de la concurrence et de la modernisation, de renforcer ses ressources humaines et de faire augmenter sa productivité, améliorer son professionnalisme et consacrer son indépendance, dans le cadre d’un nouveau système de gouvernance du soutien public à la presse écrite, basé sur la transparence, indique un communiqué du ministère de la communication.

Ce nouveau système est basé également sur le soutien des ressources humaines, le respect et le développement des conventions collectives, la préservation de la diversité linguistique, culturelle et politique, la garantie du droit d’accès à l’information pour le citoyen et le renforcement du contenu informationnel numérique.

Selon la nouvelle mouture de ce contrat-programme actualisé, il sera procédé à l’adoption d’un système de dépôt électronique des demandes de soutien public dans le cadre d’un système intégré informatisé permettant à l’entreprise de presse de suivre son dossier sur le site électronique du ministère et d’un système conventionnel basé sur la totalité des dépenses de production et des programmes d’investissement engagés par l’entreprise de pesse.

Lancement d’un système de soutien de la presse électronique

Il est également question du soutien et de la promotion de la pluralité dans le cadre du suivi des mutations que connait l’entreprise de presse et de la mise en place, sur décision ministériel, d’un secrétariat permanent de la commission de parité et du comité technique, précise la même source.

Le ministre a, par ailleurs, annoncé le lancement d’un système de soutien de la presse électronique, conformément aux dispositions du nouveau contrat programme.

Les travaux de la réunion de la Commission paritaire de la presse écrite ont ensuite démarré sous la présidence du secrétaire général du ministère de la communication, et se sont attardés sur les amendements apportés par la version actualisée du contrat programme ayant trait à l’entreprise de presse.

Subvention publique: 75 dossiers étudiés

Par ailleurs, la Commission a notamment décidé le versement de la deuxième tranche de soutien direct à la presse écrite pour le compte de l’année 2014 et la première tranche de soutien direct octroyé au titre de l’année 2015 à la presse écrite nationale et régionale, l’octroi du soutien complémentaire portant sur la pluralité au titre de l’année 2014 et la fixation d’un délai d’un mois et demi pour la réception des demandes de soutien de la presse électronique au titre de l’année 2015.

En outre, la Commission paritaire de la presse écrite s’est penchée sur l’étude de 75 dossiers dans le cadre de la subvention publique de la presse.

Il a été également procédé à l’octroi de la numérotation de la Commission paritaire de la presse écrite pour le compte de l’année 2015 à huit entreprises de presse répondant aux conditions requises figurant dans le contrat programme, ainsi qu’à un journal qui a formulé une demande de soutien dans le cadre de la pluralité.

Commentaires