PARTAGER

Les cicatrices de la précédente brouille entre le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et son ministre des finances appartenant au parti du RNI ne se sont pas refermées qu’un autre front et une autre dispute est déclarée entre un autre ministre du parti de Salaheddine Mezouar, celui des RME et ses collègues du PJD, une énième dispute qui illustre la difficulté de cohabiter pour ces deux formations au fur et à mesure que s’approche l’échéance de la fin du mandat de ce gouvernement qui a du mal à rester à l’abri des querelles intestines et des dérapages dont les ministres sont devenus des habitués  Le dernier pavé dans la mare lancé par le ministre des RME, Anis Birou, met en accusation deux de ses collègues du PJD, Aziz Rebbah et Najib Boulif, tous deux en charge des départements du transport et de l’équipement, d’utiliser les locaux des représentations diplomatiques et consulaires à l’étranger, principalement en Europe lieu de concentration de la plus forte communauté marocaine, pour y tenir des réunions à caractère électorale avant l’heure, une chose tout à fait contraire aux règlements en vigueur. Cette grave accusation a crée une tempête au sein du gouvernement après que le ministre Birou ait fait sa sortie en plein conseil du gouvernement, à la surprise générale en prenant tout le monde à témoin et surtout en regardant le chef du gouvernement droit dans les yeux, comme s’il défiait le numéro 1 du gouvernement.

Commentaires