NOUVELLE PROVOCATION SUEDOISE A L’EGARD DU MAROC

NOUVELLE PROVOCATION SUEDOISE A L’EGARD DU MAROC

1198
0
PARTAGER

Alors que l’on s’attendait à un infléchissement de la position de la Suède dans le conflit du Sahara après qu’elle ait annoncé aux membres de deux missions successives envoyées par le Maroc qu’il était nullement question pour elle de reconnaître le Polisario comme état et lui accorder un statut diplomatique dans sa capitale, le parlement de ce pays acquis aux thèses des séparatistes de Tindouf vient contredire les faits en expulsant de son hémicycle deux ressortissants marocains sahraouis, membres du Corcas, le conseil consultatif pour les affaires des provinces du sud, invités initialement à présenter la réalité selon leur vision de l’intérieur. Mais au moment de leur prise de parole qu’ils ont entamée en répondant aux allégations de la séparatiste Aminatou Haidar, également invitée au débat qui a dénoncé les thèses marocaines avec virulence, les deux intervenants Lahcen Mahraoui et la députée Rokaya Derham se sont vus couper le micro et conduits hors du parlement. Ce part-pris et cette manière cavalière de traiter les deux représentants marocains originaires du Sahara alors que la séparatiste a bénéficié d’un traitement privilégié et s’est vue dérouler le tapis rouge annoncent un durcissement prévisible de la majorité qui siège au parlement suédois, ouvertement hostile au Maroc. Ce dernier incident de l’expulsion des deux marocains de son hémicycle tranche avec l’optimisme béat affiché par les membres des deux délégations envoyées en Suède pour sonder les réelles intentions de ce pays qui semble rester inflexible malgré les assurances que certains optimistes, côté marocain veulent bien croire. Le réveil risque d’être difficile.

Commentaires