PARTAGER

C’est une nouvelle piste intéressante que vient de révéler le très sérieux et toujours bien informé site français d’informations « Médiapart » qui explique les problèmes du chanteur Saad Lamjarred, le soir de son arrestation par le piège que lui auraient tendu des trafiquants de drogue derrière lesquels se cachent également des proxénètes connus pour sévir dans les boîtes chic du quartier du 8ème arrondissement de Paris.

La fille , à l’origine des accusations de viol, aurait joué le rôle d’appât pour faire tomber le chanteur et lui faire également coller l’étiquette de gros consommateur et revendeur de drogue puisque une quantité importante de cocaïne a été trouvée dans sa chambre par les policiers.

Cette piste révélé par le site français est intéressante à plus d’un titre et a le mérite de démontrer plusieurs failles dans la manière dont a été menée l’enquête.
Mais d’une simple accusation de trafic de drogue à celle de viol aggravé des rapprochements peuvent être faits pour démonter toutes les pièces dans ce dossier, puisque les policiers en charge de l’affaire et le juge, ont totalement ignoré, sciemment ou non, cette hypothèse centrale qui consiste à connaître les raisons exactes de la présence de la fille dans la chambre d’hôtel du chanteur.

Était-ce pour attendre que Saad Lamjarred teste la drogue et récupérer l’argent de la marchandise? Un rôle que la justice a tout intérêt à préciser pour la suite de l’affaire.

Commentaires