PARTAGER

Grace à la célérité et à l’efficacité des éléments des forces publiques déplacées en masse sur les lieux et dirigés sur place par le préfet de police accompagné de l’état-major des sécuritaires de Casablanca, un bain de sang a été évité de justesse au quartier Derb Solatane- El Fida, non loin de la gare routière de Ouled Ziane.

Les affrontements à coups de jets de pierre qui auraient pu dégénérer, suite à une querelle entre les habitants de cette zone et les subsahariens qui ont pris depuis de longs mois, la possession du seul jardin publique du quartier, privant les habitants de s’y rendre.

De plus, la présence de ces subsahariens aux comportements quotidiens dénoncés par le voisinage a fini, malgré plusieurs et vaines plaintes, à exacerber la tension et mobiliser les jeunes du quartier pour chasser les occupants du jardin opposés à tout transfert de leur campement. Vivant de petits métiers et de mendicité, rôdant nuit et jour autour de la gare routière et se trouvant dans une situation administrative illégale, ces derniers ont fini par devenir indésirables et non qualifiés pour une cohabitation avec une population hostile à leur présence et leurs comportements.

Le préfet de police qui a passé une bonne partie de la nuit de samedi à vendredi avec ses équipes a provisoirement trouvé une solution pour éviter le pire, en éloignant les subsahariens de cette zone à risques pour les cantonner dans un stade voisin, en attendant de trouver une solution plus durable.

Par Nabila Kandili

 

Actu-maroc.com

Commentaires