PARTAGER
Le 13 ème jour du ramadan restera à son tour dans les mémoires des habitants de la ville d’Al Hoceima et de son quartier « Sidi El Abed » dans lequel se sont déroulés de très violents affrontements dans la nuit de jeudi à vendredi alors que de nouveaux appels à sortir après la rupture du jeûne sont lancés pour ce week-end qui s’annonce chaud également.
Au paravant, les jeunes de ce quartier rejoints par ceux d’autres quartiers d’autres, ont tenu la dragée haute aux forces de l’ordre qui ont réprimé sans ménagement ces manifestations de rues menées à coups de jets de pierre. Avant le « ftour » et plus tard dans la soirée, les jeunes s’étaient donné rendez-vous pour organiser des batailles rangées dans les rues étroites auxquels les forces de l’ordre dépêchés à grand renforts sur place, répondront par des gaz lacrymogènes, les camions à eau ne pouvant pas y pénétrer.Les affrontements allaient se prolonger jusque tard dans la nuit avec la même violence, faisant de nombreux blessés de part et d’autre.
A l’heure où le roi a demandé une enquête suite à des soupçons de torture parmi les manifestants et les meneurs de la contestation et à l’heure où les demandes de libération sans condition de ces derniers sont lancées de tous les côtés pour ramener le calme dans la ville, la tension est montée d’un cran avec la rumeur sur des disparitions de citoyens n’ayant aucun lien avec le »hirak ».

Commentaires