PARTAGER

Le président américain Barack Obama a adressé mercredi ses condoléances aux familles de victimes de la fusillade de San Bernardino, en Californie, déplorant des scènes qui se répètent à travers les Etats-Unis et sont « sans équivalent ailleurs dans le monde ».

« Il y a des mesures que nous pourrions prendre, non pas pour éliminer toutes ces fusillades, mais pour améliorer les chances qu’elles ne se produisent pas avec une telle fréquence », a déclaré M. Obama sur CBS, évoquant en particulier des lois « de bon sens » sur le contrôle des armes.

« Nous ne devrions jamais considérer que cela fait partie du cours normal des choses », a martelé le président américain, qui réclame de longue date un durcissement de la législation sur les armes mais se heurte à l’opposition du Congrès contrôlé par les républicains.

Soulignant qu’il disposait de peu d’informations à ce stade, M. Obama est resté prudent sur cette fusillade en particulier, qui a fait au moins 14 morts.

« Nous ne connaissons pas encore les motivations des tireurs mais ce que nous savons c’est qu’il y a des mesures que nous pouvons prendre pour que les Américains soient plus en sécurité », a-t-il martelé, appelant pour la énième fois à l’unité sur ce thème « au-delà des clivages politiques ».

Il y a moins d’une semaine, le président des Etats-Unis avait déjà dénoncé, dans les même termes, l’inaction du Congrès sur ce thème, après une fusillade meurtrière dans un centre de planning familial du Colorado.

Commentaires