Obama félicite Abdallah d’Arabie saoudiye pour les « progrès » de sa convalescence

Obama félicite Abdallah d’Arabie saoudiye pour les « progrès » de sa convalescence

177
0
PARTAGER

M. Obama, qui passe la période des fêtes de fin d’année dans son Etat natal d’Hawaii (Pacifique) « a appelé le roi Abdallah d’Arabie saoudite ce (dimanche) matin pour lui souhaiter un prompt rétablissement, et le féliciter pour les progrès qu’il a accomplis en vue d’un complet rétablissement », a précisé la présidence américaine dans un communiqué.

Le palais royal saoudien avait annoncé mercredi que le souverain, âgé de 86 ans, qui dirige le premier pays exportateur de pétrole au monde, avait quitté l’hôpital new-yorkais où il avait été admis il y a un mois pour y subir des opérations du dos.

Le roi a quitté l’hôpital mardi soir « pour sa résidence à New York où il restera en convalescence et bénéficiera d’un traitement de physiothérapie », a précisé le palais royal dans un communiqué cité par l’agence officielle Spa.

La télévision publique Ekhbariya a montré des images du roi en train de quitter l’hôpital presbytérien de New York et de saluer le personnel médical. Souriant et détendu, le souverain saoudien marchait avec difficulté entouré de plusieurs responsables dont le ministre de la Santé, Abdallah Rabia.

Le communiqué du palais royal n’avait fait aucune mention d’une date éventuelle du retour en Arabie saoudite du roi Abdallah. Il avait gagné New York le 22 novembre et avait été opéré deux jours plus tard pour une hernie discale compliquée par un hématome.
Le souverain avait subi début décembre avec succès une nouvelle opération du dos et commencé un programme de rééducation.

Cette deuxième opération était « destinée à réparer plusieurs vertèbres de la colonne vertébrale » à la suite de la première opération subie neuf jours plus tôt, avait précisé le palais.

L’âge du monarque et le caractère exceptionnel de l’annonce qu’il serait hospitalisé aux Etats-Unis a alimenté des rumeurs sur l’avenir de la direction du royaume, un acteur clé dans la politique au Moyen-Orient.

AFP

 

Commentaires