PARTAGER
Concordance de plusieurs initiatives, ces derniers jours, pour réclamer la fin de l’école mixte, derrière se cachent des milieux conservateurs qui cherchent à éloigner le Maroc de sa tradition de tolérance, de modernisme et d’ouverture.
Les auteurs de cette campagne qui suscite un débat au sein de la société entre les pour et les contre, ont attendu le démarrage de l’année scolaire, pour imposer aux marocains une conception rétrograde de l’enseignement et une vision archaïque de la société, en voulant créer des murs de séparation entre les hommes et les femmes et bannir toute forme de mixité. Parmi ces moralisateurs, il y a un prédicateur en mal de notoriété auprès des fidèles, et des groupes d’enseignants anonymes, donc peu courageux, qui se cachent derrière des groupes sur les réseaux sociaux, afin de disserter à souhait sur le sujet et montrer les bienfaits de la mixité dans les écoles qu’ils imputeraient presque aux problèmes de l’enseignement public avant de s’attaquer aux matières enseignées.
Pour l’heure et suite à l’impact de cette campagne, le ministère de tutelle n’a pas jugé bon réagir en considérant par voie officieuse que ce débat n’a pas lieu d’être tant qu’il ne dépasse pas le cadre d’échanges et de discussions privés.
Un communiqué aurait mieux fait l’affaire et aurait rassuré.
Par Jalil Nouri
Tags : 2m medi 1 tv, information, info, scoop, actualités, Maroc, Rabat, Marrakech, Casablanca, Tanger, faits divers, capitaux, snrt, agression, politique, sport, économie, visa, Qatar, France, marocains, écoles, mixte, ministère enseignement

Commentaires