PARTAGER

IL est rare de voir e patron de la police, Abdelatif Hammouchi, sur le terrain lors d’un démantèlement d’une importante cellule terroriste. C’est pourtant ce qui s’est passé dans la nuit de vendredi à samedi pour rappeler une opération similaire à El Jadida il y a quelques mois.

De son PC improvisé, le numéro 1 de la sureté nationale et de la lutte anti-terroriste, a passé une nuit blanche à diriger ses hommes du BCIJ lancés sur les traces d’une dangereuse bande liée à Daech, déterminée à attaquer des cibles sensibles et lourdement armée pour se faire dans les prochains jours. Avec des moyens impressionnants et devant les habitants médusés de la capitale spirituelle, les hommes de Hammouchi ont mis la main sur le cerveau de la bande et ses acolytes et trouvé un arsenal avec des fusils d’assaut et des explosifs ainsi que des produits destinés à leur fabrication sans que des liens avec des cellules dormantes dans d’autres villes du pays n’aient été formellement établies pour l’instant alors que les recherches continuent sans relâche pour trouver d’éventuels complices. Une voiture appartenant à la bande a été retrouvée non loin du consulat de la France, preuve irréfutable, selon les enquêteurs, qu’elle devait être la cible des terroristes qui préparaient toute une série d’attentats.

Par Jalil Nouri

Commentaires