Opération été 2010 : la saison des vaches maigres

Opération été 2010 : la saison des vaches maigres

367
0
PARTAGER

La cause: un été très court été avec l’arrivée à la mi-août du mois sacré du ramadan et de ce fait le quasi évaporation du flux lucratif de la manne financière fournie par l’arrivée massive des résidents marocains à l’étranger. La réalité veut qu’ils ne se sont guère bousculées aux postes-frontières, préférant du moins pour les jeunes franges, les plages moins austères telles celles de Turquie, de Grèce ou encore de Croatie. Pour ce qui concerne les touristes nationaux et en prévision des dépenses du ramadan et de la rentrée scolaire en plus d’un porte feuille dégarni par le coût de plus en plus vertigineux, ils semblent s’être passé le mot : serrons la ceinture. La situation étant critique et prévisible, les professionnels du secteur ont vite tiré la sonnette d’alarme et réagi en se lançant dans une course effrénée au dumping et aux offres de séjour avec des prix planché. Un seul exemple relevé à Saidia: un hôtel 4 étoiles qui a récemment ouvert ses portes propose une formule du tout compris à moins de 500 dirhams ttc. Autres exemples relevés à Marrakech, un 5 étoiles qui brade ses chambres à 300 dhs petit déjeuner compris et un quatre étoiles de Guéliz qui propose la chambre en demie pension à 350 dhs, voilà qui illustre assez bien et de manière éloquente cette crise qui risque de faire des dégâts comme cela avait été le cas lors de la première guerre du golfe conduisant de nombreux hôteliers à fermer boutique et à mettre leur personnel au repos forcé en attendant des jours meilleurs. Le Maroc et pour 3 à 4 années encore pâtira de cette situation de crise avec la gueule de bois qui va avec. Curieusement, la Tunisie avec un positionnement similaire ne semble pas souffrir avec autant d’acuité de ce phénomène, sa stratégie touristique étant plus agressive et plus prospective sur des marchés acquis depuis longtemps, intelligemment fidélisés et jalousement gardés. Pour conclure, les objectifs tracés dans la vision 2010 étant loin d’être atteint il faudra attendre la mise en œuvre de la vision 2020, inchallah.

Commentaires