Maison A la une Organisation réussie de la première grande rencontre des traiteurs du Maroc

Organisation réussie de la première grande rencontre des traiteurs du Maroc

1055
0
PARTAGER

Réunis pour défendre leurs intérêts et se doter d’une stratégie pour l’avenir, les traiteurs du Maroc conviés à débattre à l’initiative de l’Association Professionnelle des Traiteurs du Maroc, ces derniers ont pu dresser le tableau de la situation alarmante dans laquelle se trouve leur métier.

En présence de partenaires et des représentants des autorités locales ainsi que l’Office National de Sécurité Sanitaire Alimentaire, ONSSA et en  présence de l’OFPPT ainsi que d’autres acteurs économiques, l’assistance a pu écouter plusieurs interventions pertinentes qui ont mis le doigt sur les points noirs qui entravent l’image et le développement de cette activité. Tout a été passé au peigne fin concernant les différents obstacles qui entravent le secteur ainsi que l’absence de mobilisation des professionnels pour défendre leurs intérêts auprès des pouvoirs publics.

Il faut retenir à cet effet l’intervention remarquée du président de l’association, Monsieur Lahbib Saad, devant les 180 traiteurs présents venus des quatre coins du Maroc: « Il est temps de codifier ce secteur qui contribue de manière significative au développement économique et social du Royaume car il occupe un large groupe de jeunes marocains et contribue efficacement à l’économie nationale. » Il a souligné également l’importance de « diriger le secteur de la restauration de l’état de chaos qu’il connaît, et de combattre la concurrence aveugle des professionnels sur le terrain, de protéger leurs intérêts et de fournir des services au niveau des consommateurs marocains. »

Sur la même alignée, le vice président de l’Association, Monsieur Abdelrhni Bensaid, a fait un vibrant plaidoyer pour déclencher une lutte sans merci contre le secteur informel qui menace sérieusement l’avenir de cette profession sous la double menace de personnes étrangères au métier, non qualifiées et du galvaudage de titre de traiteur dans un manque total de transparence et de sécurité alimentaire.

De son côté le président d’honneur de l’Association Professionnelle des Traiteurs du Maroc, Monsieur Karim Rahal, a tenu depuis l’étranger à s’associer à cette grande rencontre en adressant un message: « Mettre de l’ordre, c’est placer chaque chose à sa place. Dans le métier qu’est le nôtre, celui de nourrir le cœur, l’esprit et le corps, la sécurité du client passe avant tout. Exercer le métier de traiteur ne peut pas rester une activité autorisée pour des acteurs douteux. Un traiteur est responsable non seulement de la fête, de la bonne gastronomie, du bon service, mais aussi et surtout de la sécurité des convives. Sans chaîne de froid, sans matériel de transport aux normes, sans équipements de contrôle et de traçabilité des produits, on ne peut exercer convenablement le métier de traiteur. Les médecins, les architectes, les avocats, sont organisés avec des organisations de type «Ordre». Ce sont des organisations qui, en plus du droit commun, érigent un certain nombre de règles éthiques et déontologiques, pour protéger non pas la profession mais d’abord les citoyens. Dans le secteur de la gastronomie et des métiers de bouche, il est temps de mettre chaque chose à sa place, et de créer un environnement sain, à même de protéger le client. Un boucher, c’est un boucher. Un pâtissier, c’est un pâtissier. Un fleuriste, c’est un fleuriste. Et un traiteur, c’est un traiteur. A chacun son métier, à chacun ses responsabilités. »

Il faut retenir qu’avec cette première grande réunion professionnelle, les traiteurs du Maroc ont décidé d’ouvrir une nouvelle page annonçant leur mobilisation constante pour la protection de leurs intérêts face à une concurrence déloyale de l’informel et face au manque d’un contrat programme avec l’état qui leur permettrait d’avoir une meilleure visibilité quant à l’avenir de ce métier qui se trouve dans une conjoncture difficile et dans un contexte économique aléatoire.

Par A.B.

Actu-maroc.com

 

Commentaires