Otages en Algérie : un lourd bilan après l’assaut de l’armée

Otages en Algérie : un lourd bilan après l’assaut de l’armée

287
0
PARTAGER

Parmi eux se trouverait un ressortissant français. Des informations qui n’ont pas été confirmées par le Quai d’Orssay.  L’intervention a permis la libération de 600 Algériens ainsi que d’un Français, de deux Britanniques et d’un Kényan, selon l’agence APS.

Ce bilan n’est sans doute pas définitif, la confusion régnait jeudi soir, alors que l’armée ne contrôlait qu’une partie du site exploité par le groupe britannique BP, le norvégien Statoil et l’algérien Sonatrach. Un peu plus tôt, une agence avait indiqué que les opérations étaient terminées.

François Hollande avait confirmé jeudi la présence de Français parmi la quarantaine d’otages étrangers. En fin d’après-midi, il redoutait que la prise d’otages ne se dénoue «dans des conditions dramatiques». Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont également fait part publiquement de leurs inquiétudes.

Le ministre algérien a justifié le recours à la force en expliquant que les autorités avaient d’abord cherché une solution pacifique mais que les islamistes, «lourdement armés», voulaient «quitter l’Algérie en emportant avec eux les otages étrangers» pour s’en servir comme «carte de chantage».

 

 

actu-maroc.com_________________

 

 

Commentaires