PARTAGER
Suite et fin du procès à rebondissements opposant le milliardaire Othmane Bengelloune et son présumé neveu, Mounir, qui, d’enfant adoptif a été prétendu être, sur la base d’un faux document, le fils biologique du frère du patron de BMCE Bank of Africa. La justice a mis longtemps avant de découvrir que l’acte d’hérédité était un faux après avoir conclu également à l’absence de tout lien biologique entre le neveu Mounir et son défunt père, Omar Bengelloune, frère du banquier décédé il y a plusieurs années en laissant derrière lui un héritage conséquent très disputé. Le neveu présumé vient d’être condamné ce mercredi par la cour d’appel de Casablanca à deux années de prison fermes tout comme sa mère qui écope de la m^me peine. Othmane Bengelloune avait engagé une pléthore d’avocats dans cette partie judiciaire longue de plusieurs années pour se voir conforté dans sa thèse d’inexistence légale de cet héritier adoptif qui avait fait croire qu’il était une victime de la puissance d’Othmane Bengelloune.
L’affaire ira probablement en cassation mais après avoir été reconnu coupable d’usage de faux, le neveu a peu de chances de renverser la vapeur à son profit. C’est la fin d’un long feuilleton pour le milliardaire qui peut enfin savourer sa victoire devant la justice.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires