PARTAGER

Les éléments des forces auxiliaires relevant du poste de contrôle de l’embouchure d’Oued Drâa, commune de Ras Oumil, cercle de Laksabi (province de Guelmim), ont déjoué, dimanche, une tentative collective d’immigration clandestine de 51 personnes provenant de pays subsahariens, indique-t-on auprès des autorités locales.

La même source fait état de l’arrestation, vers 08H00, d’un premier groupe composé de 20 personnes originaires du Sénégal (9 personnes, dont une femme), Guinée-Equatoriale (5), Mali (3 dont une femme), Côte-d’Ivoire (3), assurant que ce groupe tentait de joindre les Iles Canaries, à partir de l’embouchure de l’Oued Drâa.

Un deuxième groupe de 31 personnes (17 de Côte-d’Ivoire, dont deux femmes, 7 du Sénégal, 4 de la Guinée-Bissau, deux du Mali, dont une femme, et 1 du Cameroun) a été arrêté à trois kilomètres au Nord de l’embouchure de l’Oued Drâa, suite à une opération de ratissage effectuée par les autorités locales.

Cette opération s’est soldée par la saisie d’une embarcation pneumatique et de gilets de sauvetage, alors que les personnes arrêtées ont été déférées devant la Gendarmerie royale de Laksabi pour les besoins de l’enquête sous la supervision du parquet général de Guelmim.

Commentaires