Oujda : Le discours royal, un nouveau jalon dans l’édification du Maroc...

Oujda : Le discours royal, un nouveau jalon dans l’édification du Maroc démocratique (acteurs associatifs et universitaires)

181
0
PARTAGER

La révision constitutionnelle et la nouvelle conception de la régionalisation sont des chantiers grandioses qui viennent s’ajouter aux grands et importants projets initiés par le Souverain dans le but de consolider le processus de démocratisation, de décentralisation, de déconcentration et de développement, ont-ils ajouté dans des déclarations à la Map, affirmant que la mobilisation ne peut être que générale pour relever les défis de l’étape actuelle.

Pour le président de l’université Mohammed Premier d’Oujda, M. Mohamed El Farissi, ce discours historique marque le début d’une nouvelle ère démocratique et répond largement aux attentes et aspirations du peuple marocain.

Les réformes annoncées dans le discours royal dénotent, une fois encore, de la clairvoyance et de la sagesse de SM le Roi, a-t-il souligné, estimant que ce nouveau chantier requiert une réflexion profonde et un travail collectif et sérieux, et place tout un chacun devant ses responsabilités pour participer activement au développement et au progrès du pays.

Et de poursuivre que cette nouvelle révolution du Roi et du peuple conforte le sentiment de fierté d’appartenance à la nation et renforce davantage la mobilisation des citoyens derrière le Souverain pour réussir les réformes globales et audacieuses engagées par SM le Roi.

De son côté, Mme Zahra Zaoui, présidente fondatrice de l’association Oujda-Ain Ghazal, a fait remarquer que le discours royal constitue un tournant historique et trace les contours d’une pensée globale alliée à l’action locale, mettant en avant l’importance des décisions prises par le Souverain pour le parachèvement de l’édification d’un Etat de droit et des institutions, selon un modèle purement marocain.

« Il s’agit là d’un appel à un fonctionnement horizontal et décentralisé, à la responsabilisation de tous les acteurs de développement, notamment les acteurs politiques qui doivent favoriser l’émergence de nouveaux talents politiques et apporter des réponses concrètes à des revendications qualitatives », a dit cette avocate, membre du Conseil économique et social (CES).

Le discours royal répond parfaitement et accompagne les mutations de la société marocaine, a encore ajouté Mme Zaoui, notant l’impératif de la mobilisation des différentes composantes de la société dans le cadre d’un pacte social pour renforcer la démocratie participative et concrétiser la renaissance escomptée.

Pour sa part, le directeur du Centre des études et recherches humaines et sociales d’Oujda, M. Samir Boudinar, a déclaré que le discours royal représente réellement une étape avancée qui a « dépassé un grand nombre de thèses politiques sur l’avenir de la réforme institutionnelle du pays que ce soit au niveau de l’initiative politique ou du fait qu’il constitue une étape qui a hissé par excellence le niveau des débats publics sur les ambitions de la réforme politique et institutionnelle ».

Et d’affirmer que le discours du Souverain reflète la conviction que le Maroc, fort de ses réalisations en matière de développement démocratique, est habilité à passer à la concrétisation constitutionnelle de la régionalisation, qui est une initiative audacieuse.

Mettant l’accent sur l’expérience politique et les fondements sur lesquels se basera la réforme constitutionnelle au Maroc, M. Boudinar a relevé que les acteurs politiques, économiques et associatifs, aux plans régional et national, doivent assumer pleinement leur responsabilité.

Dans une déclaration similaire, M. Hachimi Bentaher, universitaire et membre du conseil de l’Observatoire national du développement humain, a fait savoir que la révision constitutionnelle, qui intervient à point nommé, s’inscrit dans la droite ligne des réformes et réalisations accomplies par le Royaume dans différents domaines, plus particulièrement durant cette dernière décennie.

Ces avancées ont permis au Maroc de renforcer sa position et son rayonnement au niveau international, a-t-il dit, ajoutant que la régionalisation est une chose naturelle pour le Royaume d’autant plus qu’elle est ancrée dans la culture marocaine.

Les réformes importantes et très profondes annoncées par le Souverain pour la consécration de l’Etat de droit avec des institutions crédibles vont au-delà des attentes même des partis politiques, a-t-il souligné, invitant les différentes parties, les jeunes en particulier, à apporter leur contribution pour traduire dans les faits les hautes orientations royales.

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires