Ouverture à Oujda des travaux de la 1ère session régionale du parlement...

Ouverture à Oujda des travaux de la 1ère session régionale du parlement de l’enfant

236
0
PARTAGER

Organisée sous la présidence de SAR la Princesse Lalla Meryem, présidente de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE) et du parlement de l’enfant, cette session se veut une rencontre de formation, notamment sur la Charte du parlement de l’enfant et les dispositions de la convention des Nations Unies relatives aux droits de l’enfant, mais aussi de débat et de réflexion autour du thème « la santé mentale et psychique de l’enfant ».

En plus de leur mission principale, à savoir la sensibilisation aux droits de l’enfant et leur promotion, les enfants parlementaires effectuent des études de terrain consacrant la situation de l’enfant dans les différentes circonscriptions électorales qu’ils représentent, a souligné le directeur exécutif de l’ONDE, Saïd Raji à l’ouverture de cette session de trois jours.

Cette année, sous proposition de SAR la Princesse Lalla Meryem, le thème retenu a trait à la santé mentale et psychique de l’enfant, a-t-il ajouté, mettant l’accent sur la place qu’occupe ce sujet dans les stratégies nationale et internationale et sur la relation entre le développement de l’enfant et une bonne santé psychique et mentale.

L’objectif est de faire de cette thématique l’une des priorités du parlement de l’enfant, de renforcer l’implication des enfants parlementaires dans la gestion de la chose locale et régionale, et de leur permettre de participer et de s’exprimer sur les différentes questions qui intéressent leur situation et leur avenir.

Le parlement de l’enfant, comme l’a voulu SM le Roi, est une école pour la vulgarisation et la consécration de valeur de démocratie, de citoyenneté et de tolérance, a souligné M. Raji, notant que les enfants parlementaires participent de manière très active et font participer plusieurs enfants de leurs circonscriptions dans le processus de la promotion des droits de l’enfant, dans la connaissance de la vraie situation des droits de l’enfant, et dans le processus du plaidoyer pour la consécration de ces droits à travers le Royaume.

De son côté, le directeur de l’Académie régionale de l’Education et de la formation (AREF ) de la région de l’Oriental, Mohamed Abou Damir, a mis en avant les réalisations accomplies par le Maroc en faveur de l’enfance, relevant que le parlement de l’enfant est une institution qui consacre et consolide ces acquis, un espace d’éducation aux valeurs de la citoyenneté, de la démocratie, de la tolérance et de la responsabilité, et un jalon de plus dans la dynamique de développement démocratique que connaît le Maroc.

Cette session, a-t-il dit, constitue une occasion pour les enfants parlementaires des régions de l’Oriental et de Taza-Taounate-El Hoceima afin de débattre de questions d’actualités ayant trait à l’enfance, d’approfondir leurs connaissances en matière des droits de l’enfant et d’examiner leurs préoccupations et leurs priorités.

La séance d’ouverture de cette cession, organisée par l’ONDE en partenariat avec l’AREF de l’Oriental, a été marquée aussi par la projection d’un film documentaire sur la 7ème session nationale du parlement de l’enfant et par la présentation des actions du parlement de l’enfant durant les deux dernières années et ces activités aux niveaux national et international.

 

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires