Ouverture à Rabat des travaux du bureau exécutif de l’organisation des Cités...

Ouverture à Rabat des travaux du bureau exécutif de l’organisation des Cités et Gouvernements locaux

170
0
PARTAGER

Cette réunion de deux jours s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la 4ème session du congrès mondial de cette organisation, prévu en 2013 dans la capitale du Royaume.

Ouvrant les travaux de cette réunion, le ministre de l’Intérieur, Taieb Cherqaoui, a souligné que la coopération, la solidarité et le développement sont des valeurs essentielles pour assurer le succès du prochain congrès de l’Organisation, mettant l’accent sur l’adhésion des collectivités locales du Maroc aux activités de la CGLU, dans le cadre de relations de coopération et des liens de solidarité.

Les programmes du gouvernement marocain partagent les mêmes objectifs instituant l’organisation tendant à concrétiser le développement durable et consacrer la démocratie, a indiqué M. Cherqaoui.

Il a réaffirmé l’engagement du Maroc dans un processus de réformes globales pour promouvoir l’édifice démocratique, dans le sillage des acquis économiques, sociaux et politiques accumulés par le Royaume.

Pour sa part, le maire de Rabat et président de la commission des finances locales de CGLU, Fathallah Oualalou, a affirmé que le Maroc a franchi des étapes importantes dans le domaine de la démocratie locale, en harmonie avec les aspirations d’aller de l’avant dans la concrétisation de ce choix et l’ancrage de la bonne gouvernance.

Il a ajouté que la réforme constitutionnelle confirme le caractère décentralisé de l’organisation territoriale du Royaume, la promotion de la régionalisation avancée et la place privilégiée qu’occupent désormais les conseils élus dans la gestion des services communaux.

Il a rappelé la création de l’association « Rabat 2013″ dans le cadre des préparatifs en vue de la réussite du prochain congrès de cette organisation.

De son côté, le président de la CGLU, le Turc Kadir Topbas, a résumé l’action de la présidence du CGLU depuis le congrès mondial de Mexico en trois piliers, à savoir diriger l’organisation, accroître les adhésions et être le porte-voix des gouvernements locaux sur la scène internationale.

Il a fait part du besoin de promouvoir un gouvernement local démocratique fort au service des citoyens dans le monde entier, appelant à tenir compte des points de vue des gouvernements locaux dans les politiques territoriales.

Selon lui, il s’agit d’introduire la culture en tant que quatrième pilier du développement durable, de renouveler l’agenda sur l’efficacité de l’aide et d’axer les efforts sur la question centrale de l’accès à l’eau pour les citoyens.

Cette rencontre a été marquée par l’organisation d’un atelier régional sur le financement des infrastructures en Afrique pour contribuer à l’enrichissement de la réflexion sur les mécanismes de financement urbain dans le continent.

Les travaux ont été sanctionnés par le deuxième rapport mondial sur la décentralisation et la démocratie locale dans le continent africain.

Les travaux se poursuivront au niveau des comités institutionnels de l’organisation et seront marqués par la signature d’une déclaration commune pour activer l’accord de jumelage entre les villes de Rabat et d’Istanbul.

 

MAP__________________________

 

 

 

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires