Ouverture à Rabat du conseil d’affaires maroco-saoudien

Ouverture à Rabat du conseil d’affaires maroco-saoudien

177
0
PARTAGER

Cette réunion vise à consolider le rôle des communautés d’affaires marocaines et saoudiennes en vue de renforcer davantage les relations de coopération entre les deux pays, stimuler les opportunités d’investissements et encourager le partenariat bilatéral et ce, à travers la proposition de recommandations à la commission mixte maroco-saoudienne qui se tiendra jeudi prochain au niveau ministériel.

Intervenant à cette occasion, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Youssef El Amrani, a salué les relations privilégiées liant le Maroc et l’Arabie Saoudite et le dialogue politique permanent entre les deux pays, soulignant que l’implication des hommes d’affaires, en tant qu’acteurs essentiels dans ces relations, atteste que les deux pays franchissent des étapes importantes sur la voie de développement de leurs relations.

L’implication des hommes d’affaires marocains et saoudiens répond aux aspirations des deux pays visant à promouvoir davantage les échanges commerciaux et économiques bilatéraux et constitue une valeur ajoutée pour rendre ces relations stratégiques, a-t-il dit.

Pour sa part, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), M. Mohamed Horani, a donné un aperçu sur la croissance de l’économie marocaine au cours de la dernière décennie ainsi que les perspectives à l’horizon 2020 .

Il a également passé en revue les différentes stratégies qui ont englobé tous les secteurs notamment la Vision 2015 pour le développement de l’artisanat, le Plan Maroc Vert, le plan Maroc numérique 2013, le Plan Energies renouvelables au Maroc et le plan halieutis.

M. Horani a aussi évoqué les accords de libre-échange signés par le Maroc avec plusieurs pays, le statut avancé dont jouit le Maroc dans ses relations avec l’Union européenne ainsi que les moyens de promouvoir les échanges commerciaux et les investissements entre le Maroc et l’Arabie saoudite.

Dans ce cadre, il a souligné la nécessité de promouvoir les échanges commerciaux afin de les hisser au niveau des relations privilégiées unissant les deux pays et de les adapter aux nouvelles orientations de l’économique marocaine.

M. Horani a précisé qu’en 2009, le volume des exportations marocaines vers l’Arabie saoudite a atteint 234 millions de DH tandis que les importations se sont élevées à 11 milliards 500 millions de DH.

Les produits marocains exportés sont l’acide sulfurique, les agrumes, le poisson et les légumes en conserve ainsi que d’autres produits alimentaires, tandis que les principaux produits importés sont le pétrole, les matières plastiques, le papier, le papier cartonné et les produits chimiques.

Pour sa part, le secrétaire général du ministère saoudien des Affaires étrangères chargé des Affaires économiques et sociales, M. Youssouf Ben Tarrad Saoudi, a fait part de son optimisme quand aux résultats auxquels aboutira la 11ème session de la commission mixte maroco-saoudienne, sachant que la réunion du conseil des affaires maroco-saoudien est une occasion de cerner les obstacles et les contraintes entravant le développement des investissements entre les deux pays.

Il a souligné que la partie saoudienne est animée par une ferme volonté de promouvoir et de diversifier les investissements et les échanges commerciaux afin qu’ils englobent le maximum de secteurs.

De son côté, le président du conseil d’affaires maroco-saoudien, M. Adil Kâaki a indiqué qu’il sera procédé, lors de cette réunion, à l’examen de divers obstacles entravant le commerce et l’investissement entre les deux pays.

De même, les experts se pencheront sur les opportunités d’investissements dans plusieurs secteurs afin de réaliser les objectifs escomptés.

Pour sa part, le ministre du commerce extérieur, M. Abdellatif Mâazouz a indiqué que la réunion du conseil d’affaires constitue une étape importante dans le processus du renforcement des contacts directs entre les acteurs économiques marocains et saoudiens et illustre la ferme volonté du secteur privé de contribuer de manière efficiente au développement des relations économiques et commerciales bilatérales qui demeurent « en-deçà des ambitions auxquelles aspirent les deux parties ».

M. Mâazouz a indiqué que le climat d’investissements au Maroc offre des opportunités importantes qui ne se limitent pas aux secteurs traditionnels tels le textile, la pêche maritime ou le tourisme, mais englobe des secteurs vitaux, notamment les télécommunications, les technologies et l’industrie automobile.

De par sa position géographique et le nombre d’accords de libre-échange qu’il a signés, le Maroc offre à la partie saoudienne un accès à un marché dépassant un milliard de consommateurs dans plus de 60 pays, a-t-il dit.

Quant au ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Ahmed Réda Chami, il a exposé les opportunités d’investissements au Maroc, mettant l’accent sur le développement que connaît l’économie marocaine à la faveur de la dynamique enclenchée dans plusieurs domaines.

Ont pris part à cette réunion, notamment le directeur de l’Agence marocaine pour le développement des investissements, M. Fathallah Sijilmassi, et l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Maroc, M. Mohamed Ben Abderrahmane El Bichr.

Les travaux de ce conseil se poursuivront par des rencontres entre hommes d’affaires marocains et saoudiens au siège de la CGEM à Casablanca afin de renforcer le partenariat entre les acteurs dans le secteur privé des deux pays.

Commentaires