Ouverture de la 17e conférence sur le changement climatique à Durban

Ouverture de la 17e conférence sur le changement climatique à Durban

153
0
PARTAGER

Sur les bords de l’océan Indien, les rues de Durban ont été nettoyées. Les enfants des rues et les mendiants chassés du front de mer et du centre-ville. L’aéroport King Shaka inauguré l’an passé va réserver certains de ses terminaux pour accueillir tous les délégués. 500 vélos seront mis à la disposition des participants. Des tribunaux spéciaux ouverts 24h/24 ont vu le jour pour venir en aide aux visiteurs qui pourraient expérimenter quelques mésaventures dans un pays où le niveau de criminalité est extrêmement élevé.

Alors, après le succès de la Coupe du monde de football en 2010, la logistique semble être au point pour accueillir « la plus grande conférence qui ait jamais eu lieu en Afrique », selon la mairie de Durban. Pourtant, en Afrique du Sud, la conscience environnementale est à peine naissante, les verts quasi inexistants et le changement climatique très loin de la préoccupation du quotidien de beaucoup de gens. Dans le pays le plus inégalitaire au monde, 13ème pollueur sur la planète (autant que le Royaume Uni), près de 19% de la population n’a toujours pas accès à l’électricité.

Dans sa cabane de tôle et de bois, à Soweto, Nonhlanhla vit dans une petite maison qui peut vite être inondée. Depuis dix ans, elle a l’impression que les saisons ne sont plus comme avant. Alors si Eskom, la compagnie nationale d’électricité est le plus gros pollueur en Afrique du Sud avec ses centrales à charbon, ça lui est bien égal : « quand je viens d’un endroit où il y a de l’électricité et que j’arrive ici dans le noir. C’est l’enfer. Nous voulons juste de l’électricité ».

Comme elle, beaucoup de Sud-Africains ne s’intéressent pas au changement climatique et à la pollution. Même à Johannesburg sur les bancs de l’université, on rêve plutôt de conduire un 4X4 ou une berline et d’avoir une grande maison, comme Letsoalo « Quand on regarde les clips des artistes américains ou autres avec leurs grosses voitures, nous avons tous de grands rêves, nous voulons devenir riches et conduire nos propres voitures ! ».

Le gouvernement sud-africain veut profiter de l’organisation de la conférence des Nations unies sur le changement climatique pour sensibiliser la population à ces questions.

 

 

rfi___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires