Ouverture dimanche prochain de la saison de chasse dans la région du...

Ouverture dimanche prochain de la saison de chasse dans la région du Rif

142
0
PARTAGER

Le territoire de la DREFLCD du Rif dispose d’un potentiel cynégétique riche et diversifié, ce qui se traduit par une activité de chasse très développée, souligne le communiqué, précisant que le nombre d’amodiations s’élève à 123 soit 19,6 pc des amodiations nationales.

Ces amodiations totalisent une superficie de 383.288 ha, et comprennent 105 lots de chasse associative (257.062 ha), 13 lots de chasse touristique (104.176 ha) et 5 lots de chasse provinciale (22.050 ha).

Outre l’impact positif sur le développement des richesses cynégétiques, ces amodiataires contribuent également au développement des produits de niche et de l’économie locale, à travers la participation à la création de l’emploi, le développement du tourisme de nature et la valorisation des produits de terroir, poursuit le communiqué.

Ils participent également au développement local par certaines actions comme l’aménagement des pistes et des points d’eau.

Par ailleurs, soucieux de préserver et de pérenniser ces ressources cynégétiques, le HCEFLCD met en oeuvre un système de jeu de réserves d’une superficie totale 164.415 ha réparti en 16 réserves permanentes d’une superficie de 61.415 ha et 8 réserves triennales de 103.000 ha.

Ces réserves constituent des refuges importants pour la reproduction et le développement de la faune sauvage dans le but du repeuplement continu de ces territoires et des territoires voisins ouverts à la chasse.

Pour assurer un bon déroulement de l’ouverture de la chasse au titre de la saison 2011-2012, des mesures ont été prises par la DREFLCD du Rif et des directions provinciales qui en relèvent, notamment la diffusion de l’arrêté annuel de la chasse 2011-2012 auprès des unités de gestion de la DREFLCD du Rif et des différents partenaires (autorités provinciales et locales, gendarmerie royale, sûreté nationale, associations et sociétés cynégétiques, associations environnementales, etc.).

Parmi les autres mesures figurent la tenue de réunions avec les amodiataires et chasseurs, en collaboration avec la Fédération Royale Marocaine de Chasse, dans l’objectif de les sensibiliser sur l’activité de la chasse, les mesures de sécurité liées à l’utilisation des armes et les obligations dictées par les contrats d’amodiation du droit de chasse.

Les services concernés ont également procédé à l’élaboration et l’affichage de la carte cynégétique au niveau de toutes les unités de gestion forestière en signalant les réserves et les lots amodiés pour informer les chasseurs sur les territoires amodiés et ceux mis en réserve, au renforcement des opérations de lutte conte le braconnage par l’instauration d’un dispositif de contrôle et de surveillance continus constitué des agents forestiers et des gardes fédéraux ainsi qu’ à la mobilisation du personnel forestier afin de satisfaire les demandes de délivrance des permis d’exploiter formulées par les amodiations de chasse et les licences de chasse sollicités par les chasseurs.

D’autre part, souligne le communiqué, l’arrêté annuel de la chasse 2011-2012 a fixé le nombre maximal de pièces de gibier qu’un chasseur peut abattre au cours d’une même journée de chasse à quatre perdreaux, un lièvre, cinq lapins, cinq bécasses, cinquante grives, dix canards dont cinq colverts, deux oies, vingt bécassines de quelques espèces que ce soit, dix pigeons bisets et palombes, vingt cailles, cinquante tourterelles, cinquante calandres et calandrelles et vingt unités parmi les autres espèces de gibier d’eau autorisées. Par ailleurs, le nombre de sangliers qu’un chasseur peut abattre au cours d’une battue est fixé à une unité (un sanglier).

map_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires