Oxford Business Group souligne la reprise du secteur marocain du textile

Oxford Business Group souligne la reprise du secteur marocain du textile

160
0
PARTAGER

« L’industrie marocaine du textile, longtemps une source essentielle des exportations, se remet des dernières difficultés rencontrées et affiche désormais des signes de reprise du fait de la hausse de la demande extérieure, soutenue par les efforts conjoints du gouvernement et des groupes industriels », indique OBG dans une analyse parvenue à la MAP.

Le gouvernement envisage une série de politiques de compensation industrielle afin de renforcer l’industrie locale et encourager le transfert de technologies, ce qui ne manquerait pas d’avoir des effets stimulants sur le secteur, observe la source, ajoutant qu’en dépit de la baisse du textile et de l’habillement face aux progrès réalisés dans d’autres industries, le secteur demeure une source essentielle de recettes en devises pour le Maroc.

Le groupe rappelle que le secteur avait été sévèrement touché ces dernières années notamment par la fin de l’accord multifibre en 2005 et par la récession économique de 2008-2009 qui a entrainé une baisse considérable de la demande de la part de ses principaux clients européens.

Cependant, concède OBG, les résultats de 2010 offrent des signes réels de reprise, suite au redressement des exportations dans le secteur de l’habillement.

Le gouvernement et les acteurs du secteur œuvrent ensemble pour accroitre la disponibilité de la main d’Âœuvre qualifiée, lit-on dans l’analyse, qui relève que l’association Marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith) et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) ont annoncé en janvier un programme destiné à former 10.000 nouveaux ouvriers du textile sur une durée de 3 mois afin de répondre à la demande croissante. Le programme prévoit la formation de 10.000 autres ouvriers plus tard dans l’année.

Grace en partie au programme gouvernemental d’émergence industrielle et à la création de zones franches à travers le pays, plusieurs autres industries telles que la chimie, l’industrie pharmaceutique, l’aérospatial et la production automobile, ont décollé ces dernières années au Maroc, note, d’autre part, le groupe, soulignant que l’avenir du secteur industriel marocain semble prometteur eu égard à la constante amélioration de la demande en provenance des principaux marchés d’exportations européens et de la reprise économique.

Le secteur du textile n’est certes plus le pilier central mais il reste un contributeur majeur, et semble prêt à maintenir un rôle important dans un pays dont la base industrielle est en constante diversification, conclut la source.

__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.f

 

Commentaires