PARTAGER
Les choses rentrent dans l’ordre dans les relations entre le Maroc et le secrétariat général d l’ONU après des mois de brouille.
La première grande crise entre le royaume et l’institution l’avait conduit à expulser le personnel civil de la force de maintien de la paix au Sahara, la Minurso, pour répondre aux propos déplacés et hostiles du secrétaire général Ban Ki Moon. Le Conseil de Sécurité de l’ONU qui n’a jamais condamné cette décision marocaine, a pesé de tout son poids dans le cadre d’une médiation soutenue entre les deux parties pour parvenir à un compromis et faciliter le retour du personnel.
Des bons offices qui se sont avérés payants puisque une délégation onusienne conduite par un haut responsable, a fait le déplacement à Laayoune pour apporter quelques corrections à cette mission de la « Minurso », avant que ne soit annoncé ces dernières heures après d’ultimes tractations avec le Maroc, le retour progressif des agents civils expulsés avec un premier groupe de 25 éléments qui sera suivi d’autres arrivées dans les prochaines semaines jusqu’à la reprise normales des activités de la mission onusienne. Ce retour à la normale est un bon signe de la reprise, enfin, des négociations pour faire avancer le processus d’autonomie sous la souveraineté marocaine avancée par le royaume pour les provinces sahariennes.
Par Jalil Nouri

Commentaires