Pakistan: 4 policiers, 3 kamikazes tués dans l’attaque d’un commissariat

Pakistan: 4 policiers, 3 kamikazes tués dans l’attaque d’un commissariat

174
0
PARTAGER

Tôt le matin, les trois kamikazes avaient pris d’assaut le poste de police au fusil-mitrailleur et à la grenade. Ils avaient d’abord tué au moins deux policiers avant de se retrancher dans les locaux et tenir un siège qui a duré un peu plus d’une heure, a expliqué à l’AFP Yameen Khan, un officier de la police de Peshawar.
« Ils ont ensuite déclenché leurs vestes-suicide dans différentes pièces », a-t-il poursuivi. Au total, « quatre policiers ont été tués et quatre blessés » dans l’attaque, selon lui.

Le bilan a été confirmé par un autre officier.
« Les assaillants voulaient tuer un maximum de policiers, c’est la raison pour laquelle ils ont choisi ce commissariat », a commenté M. Khan, précisant que quelque 200 fonctionnaires y travaillent et y résident.

Ce nouvel attentat, le neuvième en moins d’un mois, confirme la fin d’une trêve relative observée par les talibans jusqu’au début de l’année.

Jeudi déjà, une voiture piégée avait explosé à une station de bus de la banlieue de Peshawar, tuant 13 civils et faisant de nombreux blessés.

Les talibans pakistanais, à l’unisson d’Oussama Ben Laden en personne, avaient décrété en 2007 le jihad contre Islamabad pour son alliance avec les Etats-Unis dans leur « guerre contre le terrorisme ». Depuis, ils sont les principaux responsables d’une vague de plus de 530 attentats et attaques-commando similaires à celle de vendredi.

L’armée a récemment intensifié ses offensives dans le s zones tribales, frontalières avec l’Afghanistan, près de Peshawar.

Elles sont le bastion des talibans pakistanais, le principal sanctuaire dans le monde des cadres et combattants d’Al-Qaïda et la base arrière des talibans afghans.

Oussama Ben Laden a été tué le 2 mai 2011 dans le nord du Pakistan par un commando américain héliporté clandestinement dans une ville-garnison où il se terrait dans une villa.

Depuis, la CIA a considérablement intensifié sa campagne de tirs de missiles par ses drones qui ciblent Al-Qaïda et les talibans pakistanais et afghans dans les zones tribales. Les attaques de ces avions sans pilote américains sont devenues quasi-quotidiennes ces dernières semaines.

Après une trêve relative de quelques mois, que les observateurs ont attribuée aussi bien à des tentatives de négociations avec des factions dissidentes des talibans qu’aux coups de boutoirs assénés par l’armée pakistanaise et les drones américains, les attentats semblent reprendre depuis fin janvier.

AFP______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires