Pakistan: au moins 26 morts dans un attentat suicide à des funérailles

Pakistan: au moins 26 morts dans un attentat suicide à des funérailles

245
0
PARTAGER

L’attaque a eu lieu non loin des zones tribales bastion des talibans pakistanais, principaux responsables d’une vague très meurtrière d’attentats – essentiellement suicide – qui a fait plus de 4.650 morts dans tout le pays ces quatre dernières années.

 

L’attaque a été perpétrée dans la ville de Jandol, dans le district du Lower Dir, d’où l’armée avait chassé en 2009 les talibans alliés à Al-Qaïda au cours d’une vaste opération militaire dans toute la vallée de la rivière Swat.
« Au moins 26 personnes ont été tuées et 63 blessées dans l’explosion d’une bombe au moment de la prière lors des funérailles d’un ancien (d’une tribu) à Jandol », a déclaré par téléphone à l’AFP Salim Khan Marwat, un officier de police.
« Le kamikaze est arrivé à pied d’un champ de maïs où il se cachait et a déclenché sa bombe au milieu de la foule qui entamait la prière », a-t-il décrit. Il avait 18 à 20 ans ont jugé les enquêteurs qui ont retrouvé sa tête quasi-intacte.
« L’attentat visait clairement les membres de la milice locale (anti-talibans) », a ajouté Akhtar Hayat Gandapur, un autre responsable policier, précisant que l’ancien dont une centaine de personnes assistaient aux funérailles était pressenti pour en devenir l’un des chefs.
« Le sol est maculé de sang et jonché de lambeaux de chair », raconte par téléphone à l’AFP Zahoor Khan, un commerçant de Jandol.

Celui-ci n’avait pas encore été revendiqué en fin d’après-midi mais les innombrables attentats perpétrés par les talibans visent de plus en plus souvent les milices tribales qui combattent les insurgés aux côtés des forces de sécurité dans les zones tribales et dans tout le nord-ouest du pays.

Mardi, les talibans avaient ainsi tué quatre enfants en mitraillant un bus scolaire transportant les fils et filles de membres d’une tribu ayant levé également une milice à Mattani, dans le nord-ouest. Le Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), le principal groupe qui a fait allégeance à Al-Qaïda, avait immédiatement revendiqué cette attaque.

L’objectif de cette attaque était « de punir la tribu des Kalakhels, qui a levé une milice contre nous », avait alors déclaré le porte-parole du TTP, Ehsanullah Ehsan, dans un entretien téléphonique avec l’AFP depuis un lieu inconnu.
« Les Kakakhels avaient été prévenus mais ils n’ont pas voulu dissoudre leur milice, et nous avertissons toutes les autres (tribus) qu’elles vont subir le même sort pour oser s’opposer aux talibans sur les ordres de l’Amérique », avait-il menacé.

Les zones tribales sont devenues depuis fin 2001 le principal sanctuaire d’Al-Qaïda dans le monde et la base arrière des talibans afghans.

A l’été 2007, à l’unisson d’Oussama ben Laden en personne, le TTP avait décrété le jihad contre Islamabad pour son soutien aux Etats-Unis depuis fin 2001 dans leur « guerre contre le terrorisme » et entamé une vaste campagne d’attentats et d’attaques-commando.

Les talibans ont récemment juré d’intensifier leurs attaques au Pakistan pour venger la mort de Ben Laden, tué le 2 mai dernier à Abbottabad, non loin d’Islamabad, par un commando héliporté de soldats d’élite américains.

 

AFP_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires