Maison Monde Monde arabe Palestine/Israël : Nouvelle négociation de paix à Jérusalem

Palestine/Israël : Nouvelle négociation de paix à Jérusalem

471
0
PARTAGER

Dans le même temps, un Palestinien a été tué et deux autres blessés dans des raids aériens israéliens sur des tunnels de contrebande près de Rafah (sud de la bande de Gaza).

Ces raids ont été déclenchés en représailles au tir d’une roquette et de huit obus de mortier recensés par l’armée israélienne en 24 heures à partir du territoire palestinien contrôlé par le mouvement islamiste Hamas, qui n’ont fait ni victime ni dégât.

L’armée israélienne a imputé cette recrudescence des attaques, revendiquées pour la plupart par des groupes armés radicaux, à la latitude nouvelle accordée, selon elle, par le Hamas aux branches militaires d’autres mouvements pour tirer sur Israël.

Arrivée de Charm el-Cheikh (Egypte), Mme Clinton a commencé une journée marathon dans la Ville sainte, au coeur du conflit, par une rencontre avec le président israélien Shimon Pérès, avant des entretiens avec les ministres israéliens des Affaires étrangères et de la Défense, Avigdor Lierberman et Ehud Barak, ainsi que le Premier ministre palestinien Salam Fayyad.

MM. Netanyahu et Abbas sont « sérieux dans leur volonté de conclure un accord », a assuré la secrétaire d’Etat à l’issue de l’entrevue avec M. Peres.
« Ils entrent dans le vif du sujet et ont commencé à aborder les questions clé dans des discussions en face à face », a-t-elle dit au lendemain de pourparlers trilatéraux à Charm el-Cheikh.

« Ils sont les dirigeants que les Etats-Unis soutiendront pour prendre les décisions difficiles », a-t-elle ajouté.

« Hier, à Charm el-Cheikh, c’était un début. Tâchons de faire ce qui peut être accompli. Il faut être sérieux pour trouver la paix, les dangers sont sérieux. Cela peut et doit être accompli », a pour sa part insisté M. Peres.

Mme Clinton était reçue dans l’après-midi par M. Netanyahu avant une nouvelle session de négociations trilatérale dans la résidence de ce dernier avec le président palestinien Mahmoud Abbas.

Une première rencontre

C’est la première fois depuis l’arrivée au pouvoir du chef de la droite israélienne en avril 2009 que le président de l’Autorité palestinienne se rend à Jérusalem.
Les rencontres de Charm el-Cheikh ont donné lieu à « des discussions sérieuses sur des questions de fond », a déclaré mardi l’émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell qui accompagne la secrétaire d’Etat, mais sans faire état de progrès tangible.

Parmi les questions clé du conflit figurent les frontières d’un futur Etat palestinien, la sécurité d’Israël, le sort des réfugiés palestiniens, le statut de Jérusalem ou encore la colonisation juive.

Ce dernier contentieux est le plus pressant en raison de l’approche de la fin du gel partiel israélien sur la construction en Cisjordanie occupée à la fin du mois.
Les dirigeants israéliens ont affirmé qu’ils ne voulaient pas prolonger ce moratoire, tandis que les Palestiniens menacent de quitter les négociations si les chantiers reprennent.

Les Etats-Unis estiment que la prolongation du moratoire serait « logique ».
En outre, le porte-parole du gouvernement israélien Mark Reguev a confirmé mardi des informations de presse selon lesquelles M. Netanyahu envisageait un accord dont l’application s’étalerait sur une longue période, une option rejetée par les Palestiniens, lassés par des années d’accords intérimaires successifs.

Selon la télévision publique israélienne, M. Netanyahu envisage de se rendre dimanche à Washington pour rencontrer de hauts responsables américains.

 

Commentaires

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here