PAM-ISTIQLAL : LA GUEGUERRE DE TROP

PAM-ISTIQLAL : LA GUEGUERRE DE TROP

324
0
PARTAGER

Sans que l’on sache réellement pourquoi, et sous la plume d’Abdellah Bekkali, membre du bureau politique de l’Istqlal, un éditorial du journal al Alam de ce parti, truffé d’insultes et d’accusations en tous genres qui ne font guère honneur à son auteur ni au parti qu’il représente. Mettant tous les membres du parti de Fouad Ali El Himma dans le même sac, l’auteur de l’article, par ailleurs secrétaire-général adjoint du syndicat de la presse n’hésite pas à les traiter de  » chiens », de « chats « , de  » singes « , d’arrivistes  et de  » dignes héritiers de l’ère d’Oufkir » ayant investi l’aire politique pour la pervertir. Cette sortie d’une très rare violence n’est pas fortuite. Elle intervient au lendemain de l’annonce de la formation de l’alliance du centre-libéral composé du même Pam, du Mouvement Populaire, du Rassemblement National des Indépendants et de l’Union Constitutionnelle. L’Istiqlal semble croire que l’idée de cette coalition viendrait de l’état-major du Pam et qu’il serait destinée à affaiblir le parti fondé par Allal El Fassi en l’isolant sur la scène politique après qu’il ait pris ses distances de la Koutla. Si cette analyse s’avère juste, rien n’interdit au Pam de concevoir des coalitions avec qui il le souhaite et rien ne justifie cette pluie d’injures qui n’élève pas le débat politique au niveau qu’il mérite surtout à la veille d’échéances électorales porteuses de grands changements avec l’avènement d’une nouvelle constitution.

Dans une réponse mesurée par la voix de son porte-parole, Salah Eddine El Ouadie, le Pam dit se réserver le droit d’engager des poursuites judiciaires contre l’auteur de l’article incriminé. Autant dire que l’affaire ne s’arrêtera pas là et que cette guéguerre ne s’arrêtera pas de si tôt  tellement les rancunes sont tenaces de part et d’autre. De plus, l’Istiqlal au même titre que le PJD, semble vouloir faire du parti d’El Himma, l’ennemi à abattre en l’accablant de tous les maux et de toutes les turpitudes électorales.

La suite des événements n’augure rien de bon pour l’avenir et ce climat délétère à l’approche des élections montre que les couteaux sont déjà sortis et que la guerre ne sera pas propre entre ces partis rivaux.

 

Jalil Nouri pour actu-maroc.com  ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires