PANIQUE CHEZ LES MAROCAINES PORTEUSES D’IMPLANTS MAMMAIRES

PANIQUE CHEZ LES MAROCAINES PORTEUSES D’IMPLANTS MAMMAIRES

4017
0
PARTAGER

Il a fallu que soit annoncé un nouveau décès en France d’une femme des
suites d’un cancer attribué à des implants mammaires que le scandale
de ces prothèses qui a déjà éclaté il y a trois ans rejaillisse une
nouvelle fois au Maroc.

Le branle-bas de combat est à son comble chez les médecins
spécialisées dans la pose de ces implants dont un matériau de
fabrication est mis en cause puisqu’ils s’approvisionnent tous sur le
marché français considéré comme le leader mondial en la matière.

Aussitôt l’alerte donnée, le ministre de tutelle, contrairement à la
première vague d’inquiétudes, s’est empressé cette fois-ci, d’édicter
certaines mesures préventives pour rassurer en premier l’opinion
publique. Une sorte de fichier national des femmes porteuses
d’implants sera constitué avec les chirurgiens pour un traçage et un
suivi régulier afin de répertorier toute complication due à ces
prothèses et d’en identifier l’origine alors que parallèlement, il
devront s’assurer par écrit de l’accord de chaque patiente désireuse
de subir l’implantation de ces prothèses. Si aucun cas de cancer sur
implant n’a été signalé pour l’instant, un numéro vert a été mis en
place pour recueillir tout signalement d’anomalies ou de complications
constatées.

Commentaires