Panoplie de mesures pour la sauvegarde des ressources forestières de Fès-Boulemane

Panoplie de mesures pour la sauvegarde des ressources forestières de Fès-Boulemane

197
0
PARTAGER

Ainsi, le projet de gestion intégrée des forêts du Moyen Atlas (GIFMA) lancé, l’année écoulée au niveau de la commune rurale de Skoura (province de Boulemane), par le Haut commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification, demeure une stratégie efficiente visant entre autres à asseoir des systèmes de gestion participatifs et multifonctionnels des forêts et des parcours qui puissent assurer l’intégrité de l’écosystème forestier de la région, la conservation de la biodiversité, l’amélioration de la productivité des parcours et le contrôle de l’érosion.

Le projet, d’une durée de cinq ans, a également pour objectifs de développer notamment de nouveaux systèmes participatifs pour une gestion conjointe des zones forestières et péri forestières, adapter et mettre en Âœuvre ces nouveaux systèmes au niveau d’autres sites et enfin renforcer les capacités de gestion des connaissances pour soutenir une gestion intégrée de l’écosystème forestier.

Doté d’une enveloppe budgétaire de quelque 3,11 millions de dollars (23,5 MDH), ce projet sera réalisé grâce à un partenariat entre le haut commissariat aux eaux et forêts (500.000 dollars), l’agence de développement social (1 million dollars), le fonds mondial pour l’environnement (997.945 dollars), le Programme des Nations unies pour le développement au Maroc (360.000 dollars), le fonds mondial pour la nature (52.800 dollars) et le corps de la paix des Etats Unis au Maroc (200.000 dollars).

Le GIFMA mise aussi sur le renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs et intervenants afin d’assimiler, développer, reproduire et adapter ces modèles dans le corridor et les bassins versants les plus vulnérables.

Par ailleurs, le programme de reboisement arrêté pour la campagne 2010-2011 à l’échelon de la région Fès-Boulemane, est de 2.810 ha (plantations nouvelles), selon la direction régionale des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification.

Ce programme qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, prévoit également la production de 3.270.000 plants, souligne la même source, relevant que ces projets sont lancés dans tous les écosystèmes forestiers de la région, notamment dans les territoires des provinces de Boulemane et Sefrou.

Réparti entre Boulemane (677 858 hectares), Séfrou (137.780 hectares) et Fès ( 262 hectares), le domaine comprend essentiellement des chênes verts qui sont près de 20 pc de la superficie globale, des thuyas (3,4 pc), des genévriers (2,7 pc) et des cèdres ( 2,3 pc).

Cette richesse naturelle connaît une certaine dégradation en raison notamment de la surexploitation des ressource forestières.

Face à cette situation, la direction régionale des eaux et forêts a procédé à la mise en place des programmes de traitement notamment contre le dépérissement du chêne vert sur une superficie de 3.400 ha, soit 2,85 pc des 119.000 ha occupés par cette espèce dans la région.

La superficie boisée de la région de Fès-Boulemane représente 10 pc de l’ensemble des forêts à l’échelle national, couvrant 39 pc de la région, soit un total de 825.115 ha dont 548.339 ha d’alfa.

___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires