PAR PEUR DES ÉMEUTES EN COURS, LE PRÉSIDENT BOUTEFLIKA CÈDE SUR LE...

PAR PEUR DES ÉMEUTES EN COURS, LE PRÉSIDENT BOUTEFLIKA CÈDE SUR LE GAZ DE SCHISTE

349
0
PARTAGER

De peur de voir cette tension faire tâche d’huile, le président avait envoyé plusieurs émissaires dans cette région pour discuter avec les membres de la coordination des populations hostiles aux travaux d’extraction afin qu’ils mettent fin aux sit-in et aux grèves des services ainsi que celles des commerçants qui paralysent la région depuis des semaines . C’était mal connaître la détermination des contestataires qui avaient appelé à une mobilisation générale à travers toute le pays afin de conduire les autorités à renoncer à ce projet d’exploitation qui, constatant l’échec des négociations ont imaginé le pire et pris en conséquence, toutes les dispositions sécuritaires pour parer à toute éventualité y compris l’envoi de l’armée. C’est alors, contre toute attente, que le président algérien a pris la décision de surseoir à l’exploitation du gaz de schiste dans laquelle il avait placé plein d’espoirs afin de compenser les pertes causées à l’économie algérienne par l’effondrement des prix du pétrole sur le marché international et qui place son pays en tête des pays producteurs qui souffriront le plus de cette dégringolade des prix de l’or noir dont certains analystes estiment qu’elle pourrait atteindre les 20 dollars le baril. Un scénario catastrophe que le gouvernement algérien parviendrait très mal à gérer sur fond de crise sociale endémique.

Mais prudents et déterminés à la fois, les responsables de la coordination du mouvement de protestation sans précédent qu’a connue le pays, ne semblent pas accorder leur confiance à l’aveuglette aux autorités. Ils ont exigé du président algérien qu’il procède à l’envoi sur place d’un émissaire personnel pour annoncer solennellement devant la population et les médias l’arrêt définitif des forages dans cette région qui a fait plier le pouvoir algérien.

 

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires