Paralytique et sourd-muet, le jeune Ahmed Amine use habilement de son pied...

Paralytique et sourd-muet, le jeune Ahmed Amine use habilement de son pied gauche pour créer des Œuvres artistiques

195
0
PARTAGER

-Par Kaddour Fattoumi -

Paralytique et sourd muet, le jeune Ahmed, natif de Taza, 18 ans, fait usage de son pied gauche pour « manier » l’ordinateur ou le pinceau et créer de belles Œuvres artistiques.

Depuis son enfance, sa famille l’a inscrit dans un jardin d’enfants où il a appris à lire, à écrire et à dessiner de la main gauche avec l’assistance de ses éducatrices. Mais avec l’aggravation de sa maladie, il s’est senti incapable de « maitriser » sa main. Fort déçu, Il s’est débarrassé à contre coeur du crayon et du cahier et s’est lancé le défi implacable de dessiner avec son pied gauche. Sa famille couveuse et protectrice a conservé les dessins que le jeune handicapé a exécutés au jardin d’enfants, à la maison ou à l’Association des parents et amis des personnes handicapées mentales de Taza. Son engouement et sa passion pour le dessin ont cru avec l’acquisition d’un ordinateur qui lui  » a ouvert les voies de la création artistique « .

En mars 2005, son association a organisé des  » portes ouvertes  » en célébration de la Journée nationale des handicapés permettant à la population de s’informer sur les travaux réalisés par les jeunes aux besoins spécifiques.

Les dessins d’Ahmed Amine, exposés à l’occasion, ont attiré l’attention de personnalités qui allaient intercéder en sa faveur pour participer au 3è Festival national des personnes aux besoins spécifiques à Casablanca. La visite de SM le Roi Mohammed VI aux stands de ce festival et le vif intérêt du Souverain pour les dessins du jeune artiste handicapé ont marqué sa vie. « Le souverain a ressuscité en moi une grande ambition et m’a conféré un grand espoir dans l’avenir », a-t-il écrit dans un journal local de Taza.

« Depuis cette rencontre Royale, ma vie a été bouleversée de fond en comble. Je ne me sens plus ce petit enfant baptisé Ahmed Amine, aux besoins spécifiques, je me sens plutôt fier, fort et grand « . Dès lors, les invitations du jeune Amine à participer aux festivals régionaux et nationaux réservés aux handicapés se sont multipliées. Stimulé et enthousiasmé, le jeune artiste redouble d’efforts pour parfaire sa technique et exécuter davantage de toiles en « maniant » avec une rare habileté et dextérité les orteils de son pied gauche.

Ainsi, ses toiles sont peintes au pinceau ou dessinées au moyen de l’ordinateur.

Cet artiste miraculé a ainsi accroché des oeuvres de style naïf, figuratif ou abstrait en juin 2008 à Salé dans le cadre d’un festival organisé par l’association de Bouregrag. Il a fait des apparitions sur des chaines de télévision arabes et la presse marocaine lui a consacré des articles élogieux.

En plus des arts plastiques, le jeune Ahmed Amine s’adonne à la confection de dessins animés sur ordinateur. Il a participé en 2011 à la 5 è édition du festival cinéma et handicap de Rabat avec un conte en dessins animés en français sur le thème « Volonté et espoir ». Il a bénéficié d’une session de formation à Meknès à l’occasion du festival d’animation organisé en avril dernier par le centre culturel français où son conte  » Niâma et l’ours  » a été visionné. Il a exposé aussi du 20 au 27 avril dernier ses toiles au conservatoire de Taza en marge du 12 è festival international du théâtre jeune public où elles ont suscité l’admiration des amateurs des beaux arts. Actuellement, le jeune Ahmed Amine Nouli, sourd muet et cloué sur sa chaise roulante, invite les personnes aux besoins spécifiques et leurs familles à faire preuve d’optimisme et à défier l’handicap.

« Ce que j’ai pu réaliser à cette étape de mon âge est le résultat d’une ferme volonté de surmonter l’handicap et de briser les obstacles armé du profond sentiment d’être un jeune homme, vivant au sein de la société tels les autres humains « .

Ahmed Amine Nouli maitrise également la technique de la photo shop et cherche un producteur pour un film documentaire intitulé :  » La main dans la main ». « Tout ce que j’ai pu réaliser revient à ma chère patrie, le Maroc, ce pays qui nous aide et nous ouvre les portes de l’intégration et du succès sous la conduite de SM le Mohammed VI, que Dieu l’assiste », a conclu le jeune Ahmed Amine se montrant reconnaissant pour son pays et pour son Roi bien aimé pour le miracle qu’il a réalisé.

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires