PARFUMS DE SCANDALES FINANCIERS AUTOUR DE LA CDG

PARFUMS DE SCANDALES FINANCIERS AUTOUR DE LA CDG

1040
0
PARTAGER

 

Quelques jours plus tôt, la semaine dernière, chose jamais vécue au paravent, des centaines de ses employés se sont rassemblées au bas de l’imposant immeuble pour demander le départ de leur patron, Anas Alami, pour mauvaise gestion. Ce dernier, dont les jours semblent désormais comptés à la tête de cette riche institution aurait été convoqué au palais royal pour une audience à l’issue de laquelle, il aurait été pris d’un malaise, c’est dire l’accumulation de mauvaises nouvelles.

Tout a commencé cet été quand le roi Mohammed VI en villégiature à Al Hoceima a été informé par un résident marocain établi à l’étranger, d’irrégularités dans un projet d’habitation construit par la CGI, la Compagnie Générale Immobilière, une filiale de la CDG, la maison-mère.

Une fois l’enquête déclenchée sur instruction du souverain, la boîte de Pandore s’est ouverte comme par enchantement pour révéler au grand jour les mauvaises pratiques qui ont cours au sein de ce mastodonte financier étatique qui gère l’argent des caisses de retraite pour les transformer en investissements rentables.

Au cours de cette enquête qui n’a pas dévoilé tous ses secrets et qui se poursuit à ce jour, on apprendra qu’au sein du bateau amiral, la CDG, et ses 10 filiales, règne un concentré de mauvaises pratiques en termes de gouvernance propre à un établissement public de cette dimension: trafics en tous genres, arrangements monnayés, passation de marchés douteux et truqués , favoritisme, non respect des contrats, recrutements de complaisance…bref une totale gabegie.

Il s’est avéré que le scandale immobilier à l’origine du déclenchement de cette enquête tentaculaire n’est que la partie visible de l’iceberg alors que plusieurs voix s’élèvent pour revoir de fond en comble la mission de la CDG et ses filiales quand d’autres en appellent à un audit général et à une évaluation des investissements opérés ces dernières années.

Dans toute l’histoire des établissements publics nationaux, jamais une structure aussi importante financièrement et aussi sensible n’aura fait autant parler d’elle et ce n’est qu’un début. Le feuilleton de la CDG est parti pour durer.

Actu-maroc.com  _____________________

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires