PARTAGER

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées ce soir à Paris, à l’appel de plusieurs organisations internationales, en soutien aux victimes d’Alep, où la trêve a été rompue.

Certains portaient un vêtement ou un objet rouge, en rappel du sang versé, d’autres tenaient des bougies. Les nombreux manifestants présents près du centre Pompidou ont scandé « Alep, Alep », « la Syrie vaincra, la Syrie vivra », « Bachar assassin, Poutine criminel » ou encore « Bachar, Poutine, c’est vous les terroristes ».

« La population civile n’est pas indifférente à ce qui se passe à l’autre bout du monde. On doit se mobiliser et montrer notre indignation pour exiger la protection des civils en Syrie », a lancé Cécile Coudriou, vice-présidente d’Amnesty international France. Des membres d’associations d’amitié franco-syrienne, brandissant des drapeaux syriens et des banderoles « sauvons Alep » ou « cessez-le-feu », ont pris la parole en français et en arabe.

La mairie de Paris a annoncé l’extinction mercredi à 20h00 de la tour Eiffel, l’emblème de la ville, en soutien à la « situation insupportable » vécue par les habitants d’Alep. Aujourd’hui, l’armée syrienne a repris les combats à Alep, où une trêve avait été observée mardi après-midi, pour repousser des attaques des rebelles, selon l’armée russe, principal soutien des troupes de Bachar al-Assad.

Commentaires