Participation du Maroc en Autriche au Forum sur l’Afrique du Nord

Participation du Maroc en Autriche au Forum sur l’Afrique du Nord

174
0
PARTAGER

Cette réunion a été consacrée à la situation actuelle en Afrique du Nord, une région qui a été « négligée » par l’Europe et en particulier par l’Autriche ces dernières années, a estimé le vice-président de la Chambre, Richard Schenz.

Il a indiqué, dans ce sens, que des sociétés sont actives dans cette région et y font d’excellentes affaires et la croissance économique, comme au Maroc, y est « impressionnante », appelant les entreprises autrichiennes à s’intéresser plus activement à cette partie du monde, notamment dans certains domaines comme l’infrastructure, les transports, l’eau et l’énergie.

Dans cette perspective, M. Manfred Schmid, délégué de la Chambre autrichienne au Maroc, a souligné la position du Royaume, indiquant que contrairement aux autres pays de la région, le Maroc jouit de la stabilité politique.

Il a fait savoir, par ailleurs, que le Maroc a entamé des réformes il y a 11 ans déjà, sur les plans politique, économique, éducatif et social, malgré quelques difficultés, affirmant que le Royaume demeurera une zone stable grâce au régime monarchique.

Evoquant la situation économique du Maroc, M. Schmid a rappelé les relations privilégiées du Royaume avec la France et l’Espagne d’une part, ainsi que les nombreux projets structurants de modernisation du pays en cours, dont le port Tanger Med, les autoroutes, les chemins de fer, le projet TGV entre Rabat et Tanger et la centrale photovoltaïque, d’autre part.

Pour ce qui est des relations économiques avec l’Autriche, M. Schmid a rappelé la croissance record des exportations autrichiennes en 2010 (31,3 pc), auxquelles s’ajoutent celles via des entreprises espagnoles ou françaises.

Quant aux importations autrichiennes du Maroc, elles portent surtout sur le textile (60 pc), mais également les diodes et les fruits et légumes, entre autres.

Il a, d’autre part, dit: « même si l’on ressent au Maroc une volonté croissante de liberté d’expression à travers des revendications de la population, le pays évolue dans le bon sens ».

Pour sa pat, le professeur Mohamed Benhammou, président de la Fédération africaine des études stratégiques, qui a participé à ce Forum, a souligné que « le Maroc représente une exception dans la région. Contrairement à ce que les médias veulent nous faire croire, la région est loin d’être homogène », a-t-il estimé.

Il a, dans ce sens, rappelé que « le Maroc est le plus ancien Etat de la région, qu’il existe depuis 788 et que la Monarchie est également l’une des plus anciennes au monde. De plus, le multipartisme y étant instauré, les réformes de la Constitution y ont déjà été nombreuses. Dès la fin de la guerre froide, des changements ont été introduits et le processus démocratique y est en marche depuis de longues années ».

De même, les protestations y ont toujours été autorisées, a-t-il noté, indiquant que la stabilité du système politique et sa continuité y sont assurées contrairement à bien d’autres pays d’Afrique du Nord.

En l’absence de ressources énergétiques, le Maroc doit concentrer ses efforts sur le potentiel humain, a-t il souligné, ajoutant que de nombreuses opportunités s’offrent aux entreprises européennes, dont les autrichiennes, surtout dans le domaine des énergies renouvelables.

 

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires