PARTAGER

Quand Moscou se mêle de la lutte contre le terrorisme en général et de la guerre contre Daech , c’est une nouvelle donne géopolitique en ce qui concerne l’ordre en train de se dessiner sur l’échiquier moyen et proche oriental, à travers ces guerres qui cherchent à démanteler des États en redéfinissant de nouvelles frontières.

Comme la guerre c’est faire de la politique avec d’autres moyens , le but recherché quoique inavoué est celui d’obtenir par la conquête militaire des objectifs que la négociation politique n’a pu atteindre.

Trop, c’est trop!

C’est trop facile de créer des organisations terroristes comme AlQaida et Daech , de fomenter des coups d’états , de sous traiter des attentats puis de prétendre mener une politique de soit disant lutte contre le terrorisme.
A la tribune de l’assemblée générale des Nations Unies, Vladimir Poutine ne s’ en est pas caché et a apostropher les occidentaux , Washington en tête.

« Êtes-vous bien conscients de ce que vou avez fait au Moyen-orient !? » : s’est exclamé le président russe.

Désormais, la confrontation est ouverte et directe en Syrie entre Américains et Russes alors qu’officiellement , ou plutôt en langage diplomatique, tous deux sont en guerre contre Daech!
La Maison blanche n’a pas manqué de souligner son inquiétude et sa profonde préoccupation suite aux frappes aériennes Russes qui ont pris pour cible des rebelles Syriens armés par la CIA.

Tant que les frappes aériennes étaient menées par la coalition conduite par Américains, Français et Britanniques cela ne posait aucun problème car ces trois pays considèrent que la communauté internationale c’est eux et seulement eux , sans oublier que le Pentagone a toujours nié fournir des armes à l’opposition syrienne et à Daech, choses qui ont été révélés et établies depuis.
Guerre mondiale et guerre froide se sont données rendez vous à Damas pour une partie de poker où un Etat est en phase terminale de démantèlement et un peuple sacrifié!

Dans ce nouveau front où s’affrontent Russes et Américains , sans oublier leurs alliés respectifs, les occidentaux engagent et cela n’est pas nouveau de vastes campagnes de désinformation à travers leurs lobbies Médiatiques afin de diaboliser les Russes en les montrant comme des méchants face aux gentils et innocents Américains.
Mais plus personne n’est dupe car tout le monde connaît l’histoire des Cowboys et des Indiens.

Hafid FASSI FIHRI

Commentaires