Maison A la une PARTIE DIFFICILE POUR LE MAROC A L’ONU SUR LE SAHARA

PARTIE DIFFICILE POUR LE MAROC A L’ONU SUR LE SAHARA

1554
0
PARTAGER

L’année 2018 ne s’annonce pas sous le meilleur jour pour la position marocaine dans le dossier du Sahara. Cette position pourrait devenir intenable d’ici la fin de cette année à l’ONU en raison du lâchage de certains pays membres du conseil de sécurité, jadis favorables aux arguments du royaume.

La première douche froide pourrait venir dans quelques jours avec le feu vert accordé par le conseil de sécurité à l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu pour le Sahara, Horst Kohler pour l’organisation de rencontres directes et de négociations avec le Polisario avec l’approbation d’Antonio Guitteres qui ne serait pas étranger à cette idée. Un changement de taille si l’on sait que ce dernier se considérait comme proche des positions du royaume.

Beaucoup d’autres vents contraires pourraient souffler sur la stratégie diplomatique suivie par le royaume, à commencer par une autre initiative que le conseil de sécurité pourrait approuver malgré le veto de Rabat. Il s’agirait de l’envoi d’une mission technique du département onusien en charge des opérations de maintien de la paix, dans la région tampon de Guerguerate, théâtre de plusieurs incidents à l’instigation des séparatistes du Polisario.

Le Maroc s’y oppose catégoriquement comme il se déclare fermement hostile à toute idée de négociations ou de rencontres bilatérales avec ce dernier contre l’avis de l’émissaire onusien qui se plait à proposer toute ce que le Maroc juge inacceptable. Le dialogue ne fait que commencer et risque de durer.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires