PARTAGER

Si vous prenez l’initiative de faire appel pour une soirée privée aux services talentueux du célèbre chanteur irakien, résidant au Maroc, Kadhem Saher, il faudra se plier, sans sourciller à certaines règles strictes imposées par l’artiste aux multiples sollicitations à travers le monde. Ses exigences pour se produire lors de soirées privées ont été divulguées à l’occasion du concert qu’il doit donner ce vendredi au « Mazagan Resort » au profit d’une œuvre caritative, concert dont les tickets d’entrée se sont arrachés aux prix de 1500 et 3000 dirhams pour les places au bord de la scène.

Dans sa longue liste de conditions, le chanteur exige des organisateurs, bien qu’il soit payé, de ne pas servir d’alcool durant la soirée. Ce n’est pas tout, car Kadhem Saher refuse la présence de tables et tout service de restauration pendant le concert et seules les chaises devront être prévues pour l’assistance qui devra attendre la fin de son récital pour aller se désaltérer et apaiser sa faim.

Très à cheval sur les principes, le chanteur irakien a mis toutes ses conditions comme préalable non négociable à sa participation appelée malgré tout, à faire un tabac. Reste à savoir si la générosité des donateurs n’en sera pas affectée et si les organisateurs réaliseront leurs objectifs financiers avec un tel règlement austère.

 

Par Nabila Kandili

Commentaires