PARTAGER

Le Conseil national du Parti de la justice et du développement (PJD) a finalement tranché. Il a voté contre l’amendement de l’article 16 du statut du parti lors de sa session extraordinaire tenue aujourd’hui à Salé. Ce vote scelle ainsi toute ambition d’Abdelilah Benkirane de briguer un troisième mandat à la tête du parti. Sur 231 électeurs, 101 membres de Conseil national ont voté pour l’amendement et 126 contre, selon les résultats officiels publiés par le parti de la lampe sur son site. Le prochain congrès du PJD prévu le 9 et 10 décembre 2017 devrait ainsi être le dernier jour du mandat du SG actuel.

A noter qu’une autre décision importante a été prise lors de la session. Le Conseil national a voté contre l’amendement de l’article 37 du statut du parti. Celui-ci devait permettre de priver aux ministres Pjdistes le droit à un siège au sein du secrétariat général. Le vote a été rejeté par 123 membres contre 87 qui ont opté pour.

Commentaires