PARTAGER
La ville tentaculaire de Casablanca respira-t-elle enfin normalement ne serait-ce qu’une journée ce dimanche, déclarée sans automobiles par l’association casa Environnement avec l’espoir que cet appel inédit sera entendu et suivi d’effet .
C’est la première fois qu’une telle initiative sera menée au Maroc en cette année d’ environnement par excellence, Cop 22 oblige, pour sensibiliser la population à la réitérer autant que possible surtout qu’une étude sérieuse vient de conclure que la capitale économique avait atteint et dépassé toutes les limites du supportable en matière de pollution avec un taux démographique galopant et un parc automobile généralement vétuste avoisinant les 8 millions de véhicules circulant au quotidien au milieu d’embouteillages monstres et une circulation désorganisée qu’aucun plan n’a permis de solutionner.
Cette expérience constituera également un test pour juger de l’intérêt des automobilistes casablancais en matière de protection de l’environnement et de préservation d’un espace de vie sain, sans fumée ni autre atteinte aux préoccupations écologiques contre lesquelles se battent une poignée de citoyens inlassablement pour donner l’exemple et sauver ce qui reste encore à sauver.

Commentaires