PARTAGER

Adil Omari , l’envoyé très spécial de Radio Mars à AbuDhabi pour couvrir la coupe du monde des clubs a été estomaqué en apprenant qu’aux Émirats même les fans de football sont payés pour supporter une équipe.

C’est ainsi que le préposé qui chante avec haut parleur touche deux mille dirhams emiratis par rencontre, celui qui joue du tambour est payé mille dirhams et les autres fans perçoivent 500 dirhams chacun. .

Le fou rire de Adil Omari sur les ondes en dit long sur la colossale différence entre notre pauvre football et celui pratiqué aux EAU!

Il s’agit franchement de science-fiction car lorsqu’on sait comment et combien les supporters de nos équipes souffrent le martyre pour voyager et suivre leur club en arrivant très difficilement à se payer un ticket d’entrée à 20 dirhams, on ne peut que déplorer le fait qu’il est très difficile et très éprouvant d’être supporter de club au Maroc surtout que cela ne rapporte rien comparé aux EAU !

Et surtout dans quelles conditions ils assistent aux rencontres dans des stades où il n’y a ni buvette,  ni toilettes,  et très souvent pas de transports en commun pour le retour!
C’est dire l’immense et insoutenable misère dans laquelle se débat notre football!
Si aux Émirats , des Chioukhs milliardaires sont propriétaires ou actionnaires des clubs, combien faut-il comme Cheikh pour sauver nos clubs de la faillite générale où ils se débattent. !?

Hafid Fassi Fihri

Actu-maroc.com

Commentaires