Pêche : Les Européens ont besoin de l’accord avec le Maroc

Pêche : Les Européens ont besoin de l’accord avec le Maroc

311
0
PARTAGER

La décision du Parlement européen de ne pas reconduire l’accord a apporté un grand préjudice aux intérêts des professionnels du secteur, a dit Perez dans un entretien à la MAP en marge d’une rencontre à Londres sur la promotion de la pêche durable et responsable.

Le Maroc adoptait une approche positive durant les discussions précédant le vote sur l’accord au Parlement européen, a rappelé Perez, qui est également président d’europêche (Fédération européenne des entreprises de pêche de l’UE).

Il a souligné que la décision du Parlement européen s’apparentait à «une trahison» à l’égard d’un partenaire comme le Maroc, lié à l’espace européen par des relations empreintes de confiance.

La décision a eu un impact négatif et direct sur de nombreux professionnels espagnols, en particulier ceux de la région d’Andalousie et des Iles Canaries, a déploré Perez, soulignant que ces professionnels, qui ont été contraints d’arrêter leurs activités, sont à présent sans emploi et attendent les compensations que le gouvernement espagnol doit leur verser dans le cadre du fonds européen de la pêche.

«Ces professionnels attendent avec impatience la reprise des négociations entre le Maroc et l’UE sur un nouvel accord», a-t-il dit, notant que l’impact de l’échec de renouveler l’accord a, également, eu un impact direct sur les professionnels dans d’autres pays européens, notamment en Pologne, aux Pays-Bas et au Portugal.

Perez a fait savoir que des contacts sont en cours avec les responsables de la commission européenne ainsi qu’avec les membres du Parlement européen en vue de leur montrer l’importance de l’accord avec le Maroc.

«Nous sommes convaincus qu’un nouvel accord sera signé prochainement», a-t-il dit, relevant que le gouvernement de Madrid partage les préoccupations et les attentes des professionnels.

Le Maroc, une volonté claire de protéger le milieu marin
Le responsable espagnol a, par ailleurs, mis en valeur les efforts consentis par le Maroc pour la protection du milieu marin et la promotion d’une gestion rationnelle des ressources halieutiques.

«Le gouvernement et les professionnels du secteur de la pêche au Maroc sont conscients des défis relatifs à la protection du milieu marin et la promotion de la pêche durable et responsable», a-t-il noté, soulignant que le gouvernement marocain, à travers le Plan Halieutis, «a montré au monde entier qu’il prend au sérieux les questions relatives à la protection du milieu marin et à la bonne gestion des ressources halieutiques».

Le responsable a tenu à souligner, dans ce contexte, les fortes relations existant entre les professionnels marocains et leurs homologues européens, en particulier espagnols.

«Nous entretenons des relations étroites par le biais desquelles nous avons montré, notamment à l’UE, que nous sommes en mesure de promouvoir cette relation tout en protégeant les ressources halieutiques», a-t-il dit.

La promotion de la pêche durable et responsable est au centre de la rencontre qui se tient à Londres avec la participation de plusieurs pays, dont le Maroc.

La rencontre, marquée par la participation du Prince Charles de Galles, Prince Héritier du Royaume-Uni, sera l’occasion de lancer un programme visant à faciliter un consensus international sur les meilleurs moyens de relever les défis auxquels l’activité de la pêche est confrontée.

Le Maroc est représenté lors de cette rencontre par Youssef Benjelloun, Vice-président de la Fédération de la Pêche maritime et de l’agriculture (FPMA).

 

 

MAP________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires