Téléphonie : Ce risque qui n’avait pas été anticipé

Téléphonie : Ce risque qui n’avait pas été anticipé

164
0
PARTAGER

Les bactéries en question pourraient causer « grippes, conjonctivites et diarrhées », prévient Cain, cité par le Wall Street Journal. Certes, les vilains germes affectionneraient aussi les ordinateurs, les stylos et les téléphones fixes, mais les smartphones et les téléphones mobiles seraient encore bien plus redoutables ! Posés un peu partout dans les lieux publics, ils collectionneraient en effet les microbes et bactéries.

HML Labs, firme de l’Indiana, a par exemple testé huit téléphones. Les résultats sont effarants, puisqu’ils feraient ressortir entre 2.700 et 4.200 unités bactériologiques coliformes. Dans l’eau potable, la limite est de moins d’une unité par centaine de millilitres. « Nous donnons à manger aux petites créatures », insiste le Dr. Michael Schmidt, professeur et vice-président de la microbiologie et de l’immunologie de l’Université médicale de Caroline du Sud… « Les résultats sont assez mauvais », lance de son côté le Dr. Donald Hendrickson, président de la firme HML Lab, responsable de cette étude sur les téléphones d’un bureau de Chicago.

« Il y a des conséquences fortuites de la nouvelle technologie que nous n’avions pas vues auparavant, alors nous ne connaissons pas encore tous les risques », insiste une utilisatrice fréquente, citée par le WSJ. « Les gens ont juste autant de chances d’être malades avec leurs téléphones qu’avec les poignées d’une salle de bain », résumé le Dr. Cain. « Pour certaines des bactéries, vous avez juste besoin d’ingérer une dizaine d’organismes pour être malade », déplore le Dr. Schmidt, jugeant qu’un nettoyage standard serait donc insuffisant… faudrait-il donc prendre des gants en matière de téléphonie ?

 

 

actu-maroc.com

 

 

Commentaires