PARTAGER

Le verdict très attendu dans l’affaire des deux fils du leader du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, est enfin tombé.

Naoufal et Nabil ont été condamnés par le tribunal de Fès à 8 mois de prison ferme et 2O.OOO dhs d’amende pour leur implication dans des opérations frauduleuses lors des élections communales de septembre dernier.  Depuis, la famille Chabat et le parti de l’Istiqlal n’ont eu cesse de se plaindre d’un acharnement délibéré de la part du ministère de l’intérieur pour salir leur nom et leur réputation pour viser directement la formation dirigée par le père qui est tombé de son piédestal de son fief de Fès après avoir perdu les clés de la mairie de la ville lors de ces mêmes élections.

Après ce verdict pour lequel les deux fils Chabat, de novices en politique, disent vouloir faire appel, les relations entre le parti et le ministère de l’intérieur sérieusement dégradées, risquent d’entrer dans une zone de fortes turbulences à l’approche des prochaines élections législatives du mois d’octobre prochain, sachant qu’à chaque fois que ses biens et ses proches sont menacés, le chef de l’Istiqlal et de la famille Chabat brandit  son épée de Damoclès ce qu’il croit être son point fort: créer des émeutes à Fès.

Par Jalil nouri

Commentaires