PARTAGER

7 adultes, 1 enfant de 7 ans et 1 bébé de 14 mois, tous sans-papiers originaires d’Europe de l’est, ont été convoqués mercredi devant le tribunal d’instance de Perpignan, dans le Sud de la France. Celui-ci doit statuer en référé sur l’occupation illégale depuis le 20 juillet des anciens locaux de la chambre des métiers de la ville, signalent jeudi plusieurs médias français.

« La chambre des métiers peut faire valoir son droit de propriété mais ce qui ne peut pas se concevoir c’est la sauvagerie de la procédure avec des enfants en bas âge qui sont cités et un bébé de 14 mois! En principe, les enfants ne rentrent pas dans les salles d’audience« , s’est emporté l’avocat des sans-papiers, Me Jean Codognès, sur la radio France Bleu. Un bénévole membre d’un collectif de soutien aux sans-papiers est également cité à comparaître.

La chambre des métiers lui réclame 10.000 euros (110.000 dh) de dommages et intérêts et 50 euros (550 dh) d’amende par jour d’occupation des lieux. Le jugement sera rendu le 23 septembre. D’ici là, les sans-papiers sont autorisés à occuper les locaux aux cœur du litige.

Commentaires