PERSONNALITÉS MAROCAINES EN BAISSE (du 6 au 9 janvier 2014)

PERSONNALITÉS MAROCAINES EN BAISSE (du 6 au 9 janvier 2014)

337
0
PARTAGER

 

AZIZ REBBAH: Le ministre du transport continue à traîner comme un boulet la faillite du transport maritime national après la liquidation des compagnies Comarit et Comanav dont le personnel qui se compte par milliers n’a toujours pas été indemnisés après sa mise à la retraite forcée. Aucun navire battant pavillon marocain n’est désormais visible sur les mers et les océans, ce qui ne semble guère peiner le ministre outre-mesure. Un très mauvais point pour lui.

KARIM HAJJI: Bien que la bourse de Casablanca soit en chute libre depuis six années successives, son directeur continue d’espérer une reprise en bonne et due forme cette année sans expliquer ce qui justifie son optimisme. L’institution a déçu après une courte période d’euphorie tus les petits porteurs qui croyaient avoir trouvé le bon filon. C’était sans compter avec certains flops qui ont compromis l’ascension de la bourse et d’autres freins conjoncturels.

NOUBIR AMAOUI: Non seulement le vieux leader syndical fondateur de la CDT, la première centrale marocaine, ne veut pas prendre sa retraite puisqu’il vient d’être reconduit dans ses fonctions pour une énième fois sans laisser de place à la relève, mais de plus, il refuse de transférer les biens du syndicat toujours en son nom sur le compte du patrimoine de la centrale. Un mauvais exemple à ne pas suivre dans l’histoire du syndicalisme marocain.

 

 

Actu-maroc.com ______________________

Commentaires