PARTAGER

Après avoir introduit de brusques variations de températures l’hiver dernier considéré comme le plus chaud depuis des décennies, les changements climatiques n’épargneront guère ni le printemps ni l’été prochains selon les services de la météorologie nationale.

En guise hors-d’œuvre, le thermomètre s’apprête à frôler les sommets une nouvelle fois dès le début de cette semaine en atteignant parfois les quarante degrés dans des régions de l’Est et l’Intérieur du pays.

Ainsi, les populations sont prévenues que les provinces de Meknes, Khemisset, Tata, Larache, Sidi Slimane , Sidi Kacem et Ouazzane enregistreront des montées en spirale de la température qui varieront entre 36 et 38 degrés de manière inhabituelle pour le début de ce mois de mai.

Toutes aussi touchées par cette vague de chaleur aux alentours des 35 degrés, seront les régions de Settat, Khouribga, Sraghna, Marrakech, Fqih, taounat, Moulay Yacoub, Fes, Rabat-Temara, Skhirat et Berrechid.

Sur la côte atlantique, les baigneurs ont été nombreux à se manifester par anticipation d’une saison estivale qui promet d’atteindre des records dès le démarrage du mois sacré du ramadan vers la mi-juin. Guère rassurant!

Commentaires